:: Centre de la Ville :: Centres de Recherche :: Edmonds Laboratory Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'avenir au passé... [PV : Cassandra]

evolve
avatar
Shane Treazler
Shane Treazler
evolve
Shane Treazler
30.12.15 3:32
Shane se laissa guider un peu las par sa compagnonne du jour… Tandis que Shane suivait la femme dans l’enchevêtrement de couloir tortueux, ou chacun devait jouer d’esquives pour atteindre son objectif, il se toucha le menton là où la femme l’avait saisi plus tôt. Alors qu’il avait pensé qu’elle s’était éperdument moquée de lui dans un premier temps, piétinant ses sentiments d’un coup de semelle trop large, il révisait à présent son jugement. Ce second avertissement qu’elle lui avait donné sonnait plus comme un conseil. Un conseil à suivre pour ne pas tomber dans la décadence, basculer dans la douleur et la colère. Était-ce vraiment cela ou se méprenait-il ? Le garçon jeta un coup d’œil discret devant lui. Il ne savait cerner cette eraser. Parfois glacée, parfois prévenante… Quel était son réel objectif… Ses réelles intentions ? Était-elle le genre de personne à se refermer sur elle-même et s’enfermer dans une coquille pour ne pas pouvoir être atteinte ? C’est pour cela qu’elle avait commencé lentement à « s’ouvrir » pour peu que l’on puisse accrocher ce descriptif au comportement dont-elle avait fait preuve ? Shane secoua la tête, il ne parvenait à réfléchir à un moyen d’expliquer son attitude. Il était pourtant sûr de certaines choses. La brune n’était pas une personne foncièrement méchante, il était certain qu’elle pouvait même être bienveillante parfois. Et elle était encore plus franche et directe que lui. Shane avait trouvé sa professeure en la matière. Cette pensée le fit sourire mais il le cacha en toussant légèrement.

Il ne posa pas plus de questions durant tout le trajet, il se doutait qu’il jouait déjà avec la patience de la femme, chose dangereuse et évidente après l’échange qu’ils avaient eu au moment d’entrer dans la voiture. Surprenant d’ailleurs que celle-ci ai supporté autant de dialogues sans montrer trop de colère ni de lassitude. Ou alors Shane n’avait pas les yeux en face des trous et ne s’en était pas aperçu, ce qui était tout à fait probable vu comme le jeune homme s’était enfermé dans ses pensées.

Ils parvinrent finalement tous deux à une petite salle aussi blanche que le reste du bâtiment. Comment ces gens faisaient-ils pour ne pas s’éclater les yeux avec autant de mur nacré ! C’était à peine concevable ! Un peu de couleur ne faisait jamais de mal à personne pourtant. Les hôpitaux n’étaient vraiment pas un lieu pour lui… Shane s’apprêta à poursuivre sa visite guidée auprès de Nora, mais elle l’interrompit dans son mouvement, lui ordonnant de rester là. À cela, elle ajouta même une seconde réplique qui fit hausser un cil au petit brun. Il suffisait de lui dire une fois de rester ici, pas besoin de le menacer. De plus, une pensée accompagna le soupir qu’il poussa. Erreur, ton rôle est de gérer les incidents avec les evolves. Je doute que tu ais le droit de descendre un evolve qui n’a fait que quitter une salle sans autorisation. Le capturer peut-être, plus ou moins calmement, mais pas le tuer. Shane garda tout de même cela pour lui, non pas qu’il avait peur de la réaction de la dame, mais ce serait impoli et cela ne servirait à rien d’autre que de mettre de l’huile sur le feu. Alors il la laissa s’en aller comme ça. Il ne regretta finalement qu’une chose : ne pas pouvoir comprendre pourquoi elle agissait ainsi, ce qu’elle cherchait. Mais après tout, il n’avait que peu de chance de la revoir, tout ça n’avait pas si grande importance au fond… Si ?

Alors Shane parti s’asseoir, posant ses coudes sur ses genoux et sa tête dans ses mains. Il espérait que ce ne soit pas trop long… Alice allait le tuer si jamais elle apprenait qu’il fricotait avec les scientifiques… Même si elle comprendrait probablement qu’il n’ait pas vraiment eu le choix. Le temps passa lentement. Surtout dans une salle dénuée de la moindre vie et de la moindre activité, là où tout était animé à peine plus tôt. Et puis strictement rien pour s’occuper, pas même des poissons rouges. Peut-être même une caméra était caché pour l’espionner dans la salle et observer son comportement en secret. Si c’était vraiment le cas, les instigateurs seraient déçus. Même si Shane s’ennuyait terriblement, il ne ferait le plaisir à personne de déclencher son pouvoir aussi facilement. Surtout quand il gardait les séquelles d’une utilisation récente pour lui rappeler ce que cela faisait à son propre corps… Tout de même… Ils pouvaient au moins mettre un journal ou de quoi lire dans cette pièce… À moins qu’ils ne veuillent disposer le moins d’objet puissant profiter à un quelconque evolve… Quelqu’un capable de transformer le papier en bombe atomique rasant irrémédiablement le centre de recherche en un clignement d’œil ? Ou encore une personne capable de manipuler la causalité et qui pourrait balayer toute vie du bâtiment en une simple friction de page ? C’était ridicule… Il y avait des limites à la psychose tout de même.

Finalement une porte s’ouvrit laissant apparaitre une nouvelle femme. Probablement de la même taille que lui, même s’il n’en était pas encore sûr du fait qu’il soit encore assis. Ce qui le marqua le plus furent ses longs cheveux blancs et la cicatrice qu’elle arborait au niveau de sa joue. Ses sourcils durent d’ailleurs se froncer malgré lui. Il n’avait jamais été particulièrement doué pour masquer ses émotions, surtout lorsqu’il était soucieux. Qu’une femme apparemment si jeune ait une balafre au visage ne devait pas être facile tous les jours. Dieu savait à quel point les demoiselles tenaient à leur apparence. Elle n’avait pas de chance… Pourtant, au vu de la démarche de celle-ci, Shane se demanda si elle faisait vraiment partie de cette classe de personne. Lorsqu’elle s’approcha un peu plus près et que le garçon se releva à son tour, il put observer un regard bleu qui semblait le jauger.

« Bonjour, c’est à vous que je devais être livré ? Vous avez besoin de moi ? »

Pas stressé pour un sou… Peut-être était-ce de l’inconscience, dieu seul savait. C’est alors que Shane remarqua la seringue dans la main de la scientifique. Il fit tout de même un pas en arrière levant des bras en signe de paix.

« Holà, j’ignore ce qu’il y a là-dedans mais je vous assure que je ne ferai pas de vagues… Surtout pas ici, je suis peut-être inconscient, mais pas fou… Vous pouvez m’expliquer ce que je fais là avant toute chose ? Et si vraiment vous devez me piquer, pourquoi faire ? »

Toujours les bras en l’air, Shane avait toujours cet air soucieux sur le visage, mais ce n’était plus pour la même raison que précédemment. Si possible, il préférait éviter de se faire piquer par des substances inconnues. Simple mesure de prudence car oui, il en faisait preuve de temps en temps, à de rares occasions certes, mais tout de même. Pourtant, il ne fit pas un geste de plus vers l’arrière. Il ne voulait pas fuir la nouvelle venue sans raison. Il resta donc planté là à attendre une quelconque réaction. Avec un peu de chance on lui dirait peut-être qu’on avait fait erreur sur la « marchandise » ? Mais en ce cas, Nora risquait de lui en vouloir… Peut-être n’était-ce pas préférable finalement…




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
evolve studies
avatar
Cassandra Blake
Cassandra Blake
evolve studies
Cassandra Blake
01.01.16 15:29

Cassandra ne loupa pas le froncement de sourcils chez son cobaye du jour, mais elle ne s’en formalisa pas. Premièrement, parce qu’elle n’avait pas de temps à perdre avec ce genre de choses. Deuxièmement, parce qu’elle était plus ou moins habituée à ce type de réaction lors d’une première rencontre. Aussi, elle passa aussitôt à l’évaluation physique du jeune homme qu’elle avait en face de lui. Il ne semblait pas être en mauvaise santé ou manquer de nourriture, quoi qu’il n’était pas très corpulent non plus. Dans tous les cas, elle supposait qu’il pourrait rester éveiller après quelques ponctions. La scientifique sorti de sa contemplation et de ses pensées lorsqu’elle entendit la voix de son interlocuteur s’élever. Elle haussa vaguement un sourcil devant cette attitude pour le moins hors du commun. Ce n’était pas tous les jours qu’un evolve qui était amené ici sans lui demander son avis réagissait aussi bien. Pas de trace d’amertume dans sa voix, une simple constatation. Avait-il juste conscience qu’il lui faciliterait sans doute les choses avec un comportement comme le sien ? Mais Cassy ne se fit pas trop d’espoir, tout le monde pouvait cacher son jeu pour mieux duper l’autre. C’est alors qu’il aperçu sa seringue et réagit. Voila quelque chose de bien plus naturel dans un endroit comme celui-là. Mais encore une fois, elle ne s’attendait pas à ce genre de discours. Peut-être une pointe d’amertume, de révolte dans la voix mais ce ne fut pas le cas. Il voulait juste avoir des informations sur sa présence ici. Dans ce cas, la scientifique hocha la tête, d’un air entendu -même si elle resterait sur ses gardes- et prit la parole pour lui répondre :

« En effet, j’ai besoin de vous. Vous êtes Shane Treazler, né le 18 juin 1993, découvert evolve a l’âge de 19 ans ? »


Elle attendit d’avoir la confirmation de son interlocuteur, sans se préoccuper que sa question ne répondait pas à celle qu’il lui avait posé. Et puis, elle savait également qu’elle avait raison, elle voulait juste voir comment il allait continuer à réagir.

« Bien. Alors vous êtes ce que nous appelons un Ancien. J’ai besoin d’examiner vos gênes puisque vous êtes l’un des premiers porteurs de don. »


Pourquoi prenait-elle le temps de lui expliquer les choses ? Parce que s’il se montrait docile et la laissait faire ce qu’elle désirait -quoi qu’à partir d’un moment, s’il refusait, elle avait les moyens de le faire coopérer-, elle pourrait même lui poser des questions sur son don en lui-même. Si elle avait choisit cet evolve et pas un autre aujourd’hui, c’était parce qu’elle était tombée sur son dossier en cherchant autre chose mais qu’elle avait apprit quel était son pouvoir. Onde de choc. Elle n’avait pas réfléchit plus pour prendre sa décision. Il y avait des chances qu’il ait les mêmes gènes -ou non- avec sa jumelle et dans ce cas, elle aurait un point de comparaison qu’elle n’avait pas avec d’autres sujets.

« Il y a un tranquillisant dans cette seringue et si vous faites un geste qui me déplait, je vous la plante dans le cou. Si les choses sont claires entre nous. Alors passez devant et prenez la direction de l’ascenseur. »
En voyant qu’il n’avait pas l’air de savoir où il se trouvait, elle le lui indiqua. « Sur votre droite, cinquième porte. » Elle n’était pas connue pour tourner autour du pot ou se montrer aimable pour rien. Alors égale à elle-même, sa voix n’exprimait aucune émotion.

Une fois dans la cage de fer, Cassandra la fit descendre pour qu’ils se rendent au sous-sol. Là où les expériences étaient menées, les evolves gardés pour certains. Les pièces étaient insonorisées et ne laissaient pas présager ce qui pouvait se dérouler derrière les portes. Elle n’ouvrit pas la bouche avant d’avoir atteint sa salle d’examen. Blanche comme toutes les autres, elle était pourvue d’un siège en métal pas confortable pour un sou mais qui permettait un bon placement du corps du sujet ; une table d’autopsie dans un coin de la pièce ; un bureau avec un ordinateur holographique implanté dans un mur, accompagné de machine d’examen. Et le plus important : un nombre hallucinant d’instrument de toute sorte, qui aurait leur place dans une salle d’opération à l’hôpital, disposé près de la chaise, sur un petit drone volant.

« Allez-vous asseoir sur cette chaise. Je vais commencer par vous scanner et vous prélever du sang. »


Elle enfila des gants chirurgicaux, transparents avant d’aller chercher une sorte de pistolet. Mais au lieu de tirer une quelconque décharge laser, il laissait voir un rayon rouge qui parcourait le corps de l’evolve aux endroits où elle le plaçait. Les données qu’elle pouvait récupérer sur lui étaient ensuite affichées sur le mur derrière elle. Cassandra n’y prêta pas immédiatement attention, déposant son instrument pour se saisir d’une autre seringue -la précédente ayant atterrit dans la poche droite de sa blouse- et d’un bracelet-élastique.

« Donnez-moi votre bras gauche. »
Ordonna-t-elle en se plaçant devant lui pour commencer.

Elle plaça le bracelet autour de son bras, un peu au dessus de son coude et l’objet se mit à serrer le bras, juste assez pour pouvoir faire apparaitre une veine plus importante et bleue dans le coude de son cobaye.  

« Inspirez. » Poursuivit-elle sans se préoccuper s’il avait des remarques à lui formuler, avant de piquer et de prendre plusieurs flacons de sang.

La scientifique prit ce dont elle avait besoin et s’en retourna vers son bureau, pour séparer plusieurs flacons. Elle en mit certains dans une centrifugeuse perfectionnée et quelques gouttes de sang sur une petite plaquette transparente pour l’analyser au microscope. Elle n’oubliait pas la présence de Shane dans la pièce mais ce n’était pas loin. Comme à son habitude, elle était partie dans son travail et ne pensait plus à autre chose.

« Intéressant... » Murmura-t-elle en regardant les cellules.

« Quels sont les conséquences de l’utilisation de votre pouvoir ? »
Finit-elle par demander, sans lever les yeux de son ordinateur.  

Revenir en haut Aller en bas
evolve
avatar
Shane Treazler
Shane Treazler
evolve
Shane Treazler
06.01.16 23:19
Si Shane ne savait pas quoi faire à part attendre, c’était pour le moins normal. Paniquer signifierai agiter son vis-à-vis. Or, il souhaitait tout sauf se faire planter par une aiguille inutilement. Lorsque la scientifique repris la parole sans plus bouger que lui, il haussa un cil devant les informations qu’elle lui déballait. Certes le jeune homme entendait ce qui correspondait à sa propre description, mais s’en tenir au patronyme aurait suffi à le convaincre. Nul besoin de révéler sa vie privée, ses couleurs préféré ou ses goûts vestimentaires. Que ce serait-il passé si Shane avait affirmé s’appeler Arthur Rimbaud avoir 22 ans et n’avoir jamais été découvert evolve ? Le brun se posa la question, se demandant par ailleurs si ce nom évoquerait quelque chose à cette époque, mais après réflexion, il jugea qu’il n’était peut-être pas judicieux de lancer une blague aussi évidente à la scientifique. De plus même s’il dissimulait son identité, la puce dans son cou ne tromperait personne. Point supplémentaire pour revenir à l’une de ses réflexions, Nora risquait légèrement de lui en vouloir. Un tout petit peu pas beaucoup. Juste de quoi lui faire ravaler ses dents. Il hocha donc la tête à la verticale pour confirmer ses propos. Elle affirma alors que c’était son statut d’ancien qui le rendait précieux pour ses gênes. Si ce n’était que ça… Tout dépendait comment les gênes étaient étudiés, mais ça n’avait pas l’air si terrible… Si ? Le doute subsistait, il suffisait pour cela d’entendre le discours qui suivit. Shane abaissa ses mains en poussant un soupir. Pourquoi tout le monde le menaçait… Avait-il l’air aussi rebelle que ça ? Était-il contraint de finalement apprendre un jour à passer un coup de peigne dans ses cheveux pour qu’enfin on daigne lui parler comme à autre chose qu’une racaille des bacs à sable ? Enfin… Qu’importait après tout…

Le garçon dépassa la femme comme elle le lui indiquait puis se stoppa deux mètres plus loin. Non pas qu’il ne connaisse pas la direction, il savait parfaitement où il allait, c’est-à-dire devant lui, mais… Heureusement, la scientifique anticipa son malheur et lui indiqua la porte de… L’ascenseur ? Pourquoi ne pouvaient-ils pas prendre les escaliers… Ça leur ferait faire du sport en plus. Mais bon, à Rome fait comme les romains qu’ils disaient. Alors Shane franchit la porte indiquée et attendit patiemment que la femme s’engouffre derrière lui pour faire descendre l’appareil. Une fois en bas, ils passèrent un couloir le long duquel un nombre impressionnant de portes étaient disposés. Pourtant pas âme qui vive et pas un mouvement pour les franchir là où Shane se souvenait nettement qu’un peu plus tôt la foule était omniprésente. Quoi qu’il se déroule ici, ce n’était pas quelque chose dont le monde devait être fier… Inquiétant… Mais pas encore assez pour ne pas suivre cette femme. Elle n’avait pas semblé trop agressive jusqu’à présent, que risquait-il ? Et puis de toute manière il ne trouverait probablement pas le chemin vers la sortie seul alors…

Enfin, les deux gens passèrent une porte parmi toutes celles aperçues. Les dents de Shane faillirent grincer devant le décor. Un simple bout de métal dans une si grande pièce avec certes deux trois choses pour remplir un peu le vaste décor mais… Et la décoration ? Et les fleurs pour se sentir à l’aise ? Et les poissons rouges ! Ils n’avaient même pas mis les poissons rouges ! Cet endroit n’était idéal pour personne ! Que ce soit le patient ou la scientifique ! Comment pouvait-on travailler dans de telle condition ? Une salle de torture aurait pu rivaliser lors d’un concours de dé&co… Il lui fallut bien attendre bouche bée devant la porte que la femme l’invite à s’asseoir avant qu’il ne réagisse. Il la regarda alors d’un air stupéfait qui en disait long sur sa pensée. Une chaise ? Ce truc s’appelle une chaise ? Vous voulez-pas plutôt dire que c’est une architecture d’art contemporain ? C’était à en pleurer tant la pièce manquait de cette touche de chaleur qu’on retrouve dans tous les bureaux. Mais l’heure n’était pas réellement à ce genre de discussion. Aussi, Shane obéit bien docilement mais plus méfiant quant à ce qui allait être fait. Il observa cependant qu’au moins, il n’était pas attaché à la « chaise ». La scientifique partit simplement chercher de quoi le scanner au vue de la lumière rouge qui le parcouru au moment où elle revint. Un brin curieux quand à ce qu’il se passait, Shane écarquilla les yeux lorsqu’il vit des données temps réel le concernant s’afficher sur l’écran dans le dos de sa responsable d’un jour. Il ne releva pas immédiatement qu’on lui demandait son bras et ne se tourna vers la scientifique qu’à l’instant où il sentit quelque chose se resserrer autour de celui-ci. Il vit alors avec surprise qu’on lui enfonçait une aiguille au niveau de la veine. Il dut réprimer un sursaut pour ne pas que la scientifique se rate au moment où elle lui demandait d’inspirer. Au moins, vu comme son palpitant avait battu, elle n’allait probablement pas manquer de sang… Il la vit une nouvelle fois s’éloigner silencieusement… Quoi qu’elle fasse, elle avait l’air d’être absorbée par ce qu’elle faisait… Shane la regarda un peu curieux. Qu’est-ce qui pouvait bien être passionnant dans ce que la femme effectuait ? Il l’ignorait mais c’était admirable. Il ne parla pas. Pas un mot de peur de la perturber dans son œuvre. Il la laissa donc à ses affaires avant d’entendre la question qui lui était adressée. Il réfléchit alors quelques instants à la manière dont il pouvait l’expliquer.

« Et bien… C’est assez compliqué à expliquer… En fait, dès que j’utilise ce truc, et plus de manière involontaire que volontaire si vous voulez mon av… Bref, je sens la partie de mon corps qui me sert à projeter les ondes se déchirer… Un peu comme si des millions de vibrations s’emparaient de mes membres jusqu’à ce qu’ils flanchent… Pleins de petites aiguilles plantées en toute part. Dans le pire des cas, je m’en suis déjà évanoui. »

Il y réfléchit un instant avant d’ajouter.

« Je ne sais d’ailleurs pas si vos échantillons de sang peuvent-être influés par l’utilisation du pouvoir, mais j’ai dût m’en servir il y a quelques heures à peine… »

Ne sachant pas trop ce qu’il pouvait ajouter, il s’interrompit l’espace d’une seconde, assez pensif. S’intéressait-il à lui juste parce qu’il était ancien ? Et si tel était le cas, pourquoi lui poser des questions sur les conséquences ? Simple curiosité ? Réel intérêt en des termes de recherches ? Il ne savait pas trop mais cela le perturbait.

« Dites-moi… Pourquoi aviez-vous un tel intérêt à ce que l’on vienne me chercher directement et aussi brusquement ? Je veux dire… Toutes les démarches ne se font pas de cette manière je suppose… De plus il y a d’autres anciens et parmi eux des evolves, j’en suis sûr. C’était juste le hasard pour que vous veniez me chercher moi ? Ou il y a une raison plus précise ? »

Flair ? Instinct ? Peu importe ce que c’était, Shane avait une étrange impression. Il était sûr au fond de lui d’une chose. Il ne savait pas tout. Dans cette mesure, il ne pouvait mesurer pas l’étendu de l’intérêt qu’on pouvait lui porter mais cela dépassait celui du simple evolve trouvé au coin d’une rue.




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
evolve studies
avatar
Cassandra Blake
Cassandra Blake
evolve studies
Cassandra Blake
07.01.16 12:05

Compliqué à expliquer ? La voila bien s’il n’était même pas capable de savoir ce qu’il lui arrivait une fois -ou pendant- l’utilisation de son pouvoir. Cassandra garda cette réflexion pour elle pour ne pas l’interrompre -et parce que ce n’était pas constructif- et continua de l’écouter. Si elle n’avait pas levé les yeux au début de son monologue, elle se retourna néanmoins vers lui pour le regarder une fois que les informations intéressantes sortaient de sa bouche. La scientifique nota toutes ces infos sur une tablette, sans le quitter des yeux. D’après ce qu’elle savait, la conséquence était différente pour sa sœur. Si pour lui, c’était ses membres extérieurs, semblait-il, qui étaient touchés, Catherine elle était détruite de l’intérieure. Pourquoi une telle différence ? Y avait-il seulement une différence entre leur pouvoir ? Leurs gènes ? Oui, évidement, que ça différait. Le gène Evolve était différent dans ce cas ? Ou était-ce parce qu’il était un Ancien ? Non, ça ne pouvait pas venir de là... Les hypothèses fusèrent dans l’esprit de la jeune femme alors qu’elle notait de nouveau la nouvelle information. En effet, cela pouvait jouer.

« Donc il s’agit bien de vos membres qui prennent ? Vous n’avez jamais eu à vous plaindre de cracher du sang ? De tomber en hypothermie ? »


C’était plus pour sa propre curiosité que pour ses recherches. Quoi qu’elle allait tout de même les noter dans un coin pour avoir des comparatifs. Etait-ce l’ADN de base, qui définissait les effets de l’activation du pouvoir ? Il faudrait qu’elle vérifie cela sur de l’ADN sain. Juste pour confirmer ou infirmer ses suppositions. Au point où elle en était...

La question qui suivie lui fit relever le nez de sa tablette. D’accord, il n’était peut-être pas si stupide qu’il pourrait le laisser penser aux premiers abords. Perdrait-elle quelque chose à lui répondre ? Il ne semblait pas réticent à lui dévoiler les informations le concernant mais... Peut-être qu’il pourrait faire parti de ses cobayes personnels ? Après tout, elle était sur un projet qui pourrait bien se révéler important une fois le sérum parfait trouvé. Mais encore fallait-il le tester pour le trouver. Et Catherine ne pouvait pas supporter seule tous ses tests. Et la scientifique ne pouvait pas se permettre de les faire tester sur les evolves dont s’occupaient ses collègues. Chacun son territoire. Et dans les prisons anti-evolve ? Cassy n’avait clairement pas envie de se frotter à ce genre d’individus en qui elle ne pourrait pas avoir confiance.

« Une evolve présente le même pouvoir que vous. Je voulais comparer vos deux ADN, les conséquences de l’utilisation sur votre organisme. Et découvrir si votre sang peut-être si différent du sang. » Non, elle n’allait pas non plus lui dévoiler qu’il s’agissait de sa sœur. Il ne fallait pas pousser non plus. Quoi que... « Il s’agit de ma jumelle. Alors il se peut que je dépasse mes fonctions pour obtenir des informations. »

Quoi qu’elle ne pourrait sans doute pas le retenir ici sans son accord. Les Anciens étaient légèrement surveiller, même si cela faisait plusieurs mois qu’ils étaient apparus.

« Je sais maintenant que les conséquences sont différentes. Pour sa part, le gène attaque ses cellules. L’un de ses poumons a du être remplacé. Je dois maintenant savoir pourquoi vous n’êtes pas touché de la même manière. »
Elle se retourna pour obtenir les résultats de sa centrifugeuse. « Je n’ai pas encore eu l’occasion de travailler sur deux sujets présentant le même pouvoir. Voila pourquoi j’ai besoin de vous. Il se peut qu’une cellule soit identique. Qu’elle soit le point de départ de votre pouvoir. Je ne sais pas ce que je vais trouver... Mais ça donnera forcément quelque chose. »

Elle ne pouvait pas le voir autrement. Ca ne pouvait même pas se passer autrement. Même si la scientifique ne savait pas où chercher dans l’ADN du gène, elle ne laisserait pas tomber. Et voila qu’elle se plongeait de nouveau dans un mutisme du à son attention sur ses résultats. Mais au moins, après avoir autant parlé, elle laisserait le soin à Shane de prendre une décision. Lui proposerait-il de revenir ? Dans tous les cas, elle trouverait bien un argument médical pour l’enjoindre à revenir ici. Ce n’était pas ce qui manquait...
Revenir en haut Aller en bas
evolve
avatar
Shane Treazler
Shane Treazler
evolve
Shane Treazler
17.01.16 17:35
Non pas que la sensation de se faire scanner du regard était oppressante, mais si elle continuait de le fixer ainsi, Shane allait finir par rougir. C’était tout de même curieux de regarder quelqu’un pendant qu’on prenait des notes, non ? Avait-il quelque chose sur le visage ? Les cheveux en pagaille ? En réalité oui, ce second point était certain… Ce fut Shane le premier qui détourna la tête en premier, chose très rare pour lui. La sensation de ne pas comprendre sa position l’empêchait de maintenir ses yeux dans la direction de la femme. Bien entendu, ce n’était pas comme si le fait de ne pas regarder un interlocuteur allait aider à se cacher d’une situation embarrassante, surtout lorsque l’on sentait toujours ce regard sur la nuque, mais cela avait quelque chose de rassurant. Un « je ne te vois pas donc tu ne me vois pas » pour ainsi dire… Ce ne fut qu’au moment où celle-ci reprit la parole que Shane tourna à nouveau sa tête dans sa direction lui jetant un regard stupéfait. Sa boite crânienne décrivit un non aux questions qu’il venait d’entendre, sans qu’il ne trouve la force de répondre de vive voix. C’est… Déjà pas mal de me déboiter les membres… Dieu merci que mes organes ne sont pas touchés… Sinon je serai probablement mort depuis longtemps…

Shane remarqua naturellement que la scientifique était partie dans un débat interne suite à sa série de questions. Peut-être avait-il été indiscret… Quoi que… Toutes ces demandes le regardait, lui, assis sur cette chaise, non ? Il se tut et attendit patiemment le choix de la femme. Inutile de la bousculer. Et lorsqu’enfin le verdict tomba, Shane comprit ce qui se tramait. Une autre evolve possédant un pouvoir similaire ? Après tout, c’était possible, ils étaient tellement nombreux à présent. Cela lui fit d’ailleurs ressentir des émotions mitigées. De la joie de savoir que quelqu’un partageait sa situation, un peu comme si le fait de partager son pouvoir avec quelqu’un le rendait un peu plus normal, plus humain, comme s’il pouvait maintenant se rapprocher de quelqu’un. Mais également de la culpabilité et de l’inquiétude à cette pensée. Car si comme lui elle avait ce pouvoir, il n’était que trop bien placé pour savoir à quel point cela pouvait être traumatisant. Cependant, tout s’expliquait maintenant. C’était pour cela qu’il était nécessaire à  la science. Que c’était son sang qui était étudié. Son ADN comparé… Cependant, cela signifiait également quelque chose d’autre… Et ça, l’adolescent le redoutait très fortement. Est-ce que les questions qu’il avait entendu vis-à-vis du contrecoup avaient quelque chose à voir avec…

« Il s’agit de ma jumelle. Alors il se peut que je dépasse mes fonctions pour obtenir des informations. »

Sa… Jumelle… ? Shane sentit son cœur rater un battement alors qu’en contradiction, son pouls s’accélérait. Non… Les choses ne pouvaient en être ainsi, pas vrai ? Il s’était trompé, forcément. Il avait du mal comprendre, mal déduire… Savoir qu’un membre de sa famille était touché à ce point c’était… Non… Il n’avait jamais vu d’evolve subir de tels effets secondaires. La question précédente de la scientifique ne tenait que de la curiosité, c’était aussi simple. Sinon, elle ne pourrait pas dire cela avec tant de détachement… La famille, c’était ce qu’il y avait de plus précieux après tou…

« Je sais maintenant que les conséquences sont différentes. Pour sa part, le gène attaque ses cellules. L’un de ses poumons a dû être remplacé. Je dois maintenant savoir pourquoi vous n’êtes pas touché de la même manière. »

Shane sentit le monde qui tournait autour de sa tête alors que ces paroles rebondissaient contre les parois de son crâne entrainant un écho de plus en plus insupportable. Il ne pouvait nier ce que la femme venait de lui faire comprendre, ce genre de blague n’était pas permise lorsque l’on touchait à la famille. Pour autant il ne pouvait l’accepter. Parce que l’accepter signifierai admettre qu’une personne voyait un être qu’elle aimait se consumer lentement sans pouvoir agir. Car Shane n’avait toujours pas la moindre confiance en la science pour ce qui touchait aux pouvoirs. Aucun d’entre eux ne pourrait maitriser ou dompter ce changement chez l’humain, pas plus qu’il ne serait possible pour l’humain de le contrôler. Cela signifiait que la scientifique ne pourrait soulager sa sœur, et que celle-ci ne pourrait faire autre chose que dépérir lentement… La fatalité de la situation était insupportable. Shane éprouva une peine profonde pour ces deux sœurs qu’il ne connaissait pas, parce qu’il comprenait ce que ça faisait de perdre un être cher, encore plus maintenant qu’auparavant. Parce qu’il comprenait qu’une sœur était une chose qu’on ne pouvait remplacer, que c’était un lien déterminé à la naissance, et pour la vie… Il ne comprenait pas la justice de ce monde… Pourquoi lui était-il touché de cette manière et pas d’une autre ? Pourquoi la sœur inconnue elle était d’autant plus affectée ? Alors qu’ils avaient un pouvoir commun ? C’était incompréhensible… Cette femme… Est-ce qu’elle lui en voulait à lui de ne subir des conséquences qu’aussi légère en comparaison de celle qui partageait son sang ? Shane la regarda horrifié, alors qu’elle continuait son discours ne lui prêtant plus la moindre attention, concentrée uniquement sur ses résultats de recherches. Shane l’examina plus attentivement. Il ne comprenait plus si c’était la scientifique qui parlait ou la sœur… Du moins, il ne parvint à le déterminer jusqu’à sa dernière réplique, qui trancha très franchement en faveur de la fratrie. Mais de toute manière que cela soit dans un cas ou dans l’autre, cette attitude était celle de quelqu’un qui n’avait pas abandonné. Et même si Shane ne croyait plus au miracle que signifiait la découverte d’un remède, soudain, il eut envie d’y croire. Envie de penser qu’il pouvait exister une solution contre la mutation.  Au moins pour elles. Mais avant cela, il ressenti un besoin indescriptible, l’envie de constater ce qui se passait de ses propres pupilles… Alors, tandis que son sang se gelait dans ses veines, appréhendant ce qu’il allait dire, il raffermit son regard, serra les poings et arracha du fond de sa gorge cette phrase alors que tout son visage illustrait sa détermination.

« Madame, laissez-moi rencontrer votre sœur, s’il vous plaît. »

Qui était-il pour demander ça ? Il ne le savait pas trop… A vrai dire, sans doute personne. Il n’avait aucun droit de réaliser cette demande pas plus qu’elle n’avait d’obligation d’accéder à sa requête. Il n’était après tout qu’un evolve sous le joug d’une scientifique. Et pourtant… Pourtant il avait eu besoin de voir, de constater l’affreuseté et la cruauté de ce monde de ses propres yeux. Parce qu’au fond de lui, il ne pouvait toujours pas y croire. Alors il fallait qu’il se baigne dedans, qu’il puisse voir cela de ses propres yeux. Que son âme ne puisse plus se défiler. Qu’il réalise et forge son cœur à cette vérité. Alors il fixa la jeune femme, probablement surprise, sourcils froncés, réitérant sa demande une nouvelle fois.

« S’il vous plait… J’aimerais la voir. »

Ses yeux ne trahissait plus aucun doute quand à sa volonté.

Spoiler:
 




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
evolve studies
avatar
Cassandra Blake
Cassandra Blake
evolve studies
Cassandra Blake
17.01.16 23:41

Allait-elle devoir demander à Catherine d’utiliser un peu son pouvoir, pour avoir la même base d’examen ? Après tout, il lui avait dit avoir utilisé son don avant de venir ici et elle n’avait rien de récent en ce qui concernait sa sœur. Mais évidement, cette idée ne lui plaisait que très moyennement. Est-ce que cela allait vraiment lui servir à quelque chose ? Surement. Mais devait-elle faire prendre ce risque à l’evolve ? Peut-être pas pour le moment. La scientifique pouvait toujours analyser le sang de Shane, lorsque celui-ci n’aurait plus la réactivité de son pouvoir actif dans son organisme. Si toutefois il en perdait les indices de cette utilisation ? Honnêtement, elle n’en savait rien mais elle ne perdait rien à lui prélever encore un peu plus de sang. Alors que son esprit prenait le chemin de ses décisions, la prise de parole de son sujet du jour figea toutes pensées. Avait-elle bien entendu ? Pourquoi vouloir une chose pareille ? Cassandra releva les yeux vers son interlocuteur, non sans prendre la peine de dissimuler sa surprise face à cette demande. Elle ne répondit rien sur l’instant, le dévisageant simplement, pour essayer de découvrir elle-ne-savait-quoi sur son visage. Sauf que tout ce qu’elle vit, c’était une certaine détermination. Chose qu’elle ne parvenait pas à expliquer.

« Je n’en vois pas l’utilité. »
Répondit-elle finalement après la seconde tentative de l’evolve. « Pourquoi vouloir la rencontrer de toute manière ? » Demanda-t-elle malgré tout.

Quand la réponse tomba, la scientifique fronça les sourcils, parfaitement mécontente de l’entendre. Il se prenait pour qui, ce merdeux ? Pour vouloir constater de lui-même ce qu’elle venait de lui dire ? Croyait-il qu’elle bluffait en disant ce genre de chose ? Pire, elle mentait au sujet de sa sœur et des conséquences de son don ? Cette simple hypothèse fit serrer la mâchoire de la scientifique. Pensait-il qu’elle avait de la salive à perdre en racontant des conneries ? Sérieusement ? Cassandra ferma les yeux quelques secondes, histoire de réfléchir à la situation. Se monterait-il davantage conciliant quant à des tests s’il voyait Catherine ? Dans le fond, elle pourrait observer les résultats sur deux sujets presque identiques, à quelques détails près. Et elle n’avait jamais eu rien de tel jusqu’à maintenant. C’était surement la meilleure façon de lui faire signer cette autorisation de traitement. Histoire de ne pas être emmerdée ensuite.

Cassandra se leva alors et se dirigea vers la porte mais en voyant qu’il ne bougeait pas de sa chaise alors que la porte était maintenant ouverte, elle soupira et lâcha.

« C’est quand vous voulez pour bouger vos fesses de cette chaise. »


Sans rien ajouter de plus, elle quitta la pièce et lui indiqua de fermer la porte derrière lui. Seul son badge pouvait ouvrir passer la sécurité et elle ne voulait pas prendre le risque de perdre des informations ou que celles-ci se retrouvent volées à cause d’un manque d’attention. Ils se dirigèrent alors vers l’ascenseur et descendirent de nouveau. Traversant un couloir tout aussi blanc et impersonnel que le précédent, la scientifique marchait devant lui le regard planter sur sa destination. Après une dizaine de portes passées, elle passa son badge devant l’une des boites digitales pour en ouvrir une.

A l’intérieur, une chambre toute aussi blanche mais avec une touche personnelle cette fois. Une commode, un lit et un bureau, plus ou moins personnel. Mais surtout : des dessins fait au crayon pour la plus part, étaient accrochés aux murs, décorant ces derniers. C’était en général des représentations de nature ou de lieu précis. Comme un pont surmontant une rivière, celui qui se trouvait dans un coin de la ville. Et il y avait l’occupante des lieux. Ses cheveux noirs en bataille lui tombaient jusqu’au milieu du dos, ses vêtements, trop larges pour elle donnait l’impression qu’elle était encore plus menue qu’elle ne l’était. Catherine leva alors des yeux identiques à sa jumelle vers les nouveaux venus, d’abord vers sa sœur, puis vers l’homme. Elle ne se priva pas pour dévisager ce dernier avant de poser son crayon noir et stopper son dessin.

« Il est bien trop jeune pour toi, Cassy. »
Attaqua l’evolve, un sourire narquois sur le coin des lèvres.

L’intéressée leva les yeux au plafond, exaspérée par l’attitude de sa sœur sans même en être surprise. Elle avait gardé un certain sens de l’humour malgré toutes ces années ici.

« C’est ça. On est ici parce qu’il voulait te rencontrer. Vous avez le même pouvoir. »


Pourquoi passer par quatre chemins ? Elles se connaissaient assez bien pour ne pas avoir besoin de tourner autour du pot ou trouver des formules pour certaines situations. Mais cela n’empêcha pas la surprise de Catherine de s’installer sur son visage.

« Oh... Enchantée dans ce cas. Moi c’est Catherine. Je m’excuse de ne pas me lever mais le dernier cocktail de ma frangine m’empêche de mettre un pied devant l’autre pour le moment. »


Elle fit un clin d’œil à la concernée, surtout pour dédramatiser la situation aux yeux de cet inconnu.

« Pourquoi cette tête ? Il y a un problème ? »
Demanda-t-elle en s’adressant à ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
evolve
avatar
Shane Treazler
Shane Treazler
evolve
Shane Treazler
19.01.16 23:59
Comme il avait pu s’en douter, sa nouvelle demande sembla chambouler son interlocutrice. Pendant un temps, il ne se passa rien, elle le fixa simplement. Shane la regarda donc simplement dans les yeux à son tour. Cette fois, il n’allait pas les baisser. Finalement, l’esprit toujours fixé sur son objectif, il entendit la réponse à sa demande. Négative semblait-il. Pourtant si elle n’en voyait pas d’utilités, ce n’était pas pour autant que l’evolve n’en apercevait aucune. Et il n’allait pas en démordre. Pour autant, il tenait à faire sa de la manière la plus subtile possible. Car s’il souhaitait vraiment rencontrer la dite sœur, cette demande n’avait pour autant rien de légitime, et il n’était pas en position de force. Et pourtant, le désir de comprendre d’avantage poussa la scientifique à poser une question supplémentaire. La curiosité, voilà une occasion pour n’importe qui de trouver une excuse, la bonne… Celle que personne ne pourrait contrer, qui paraitrait logique pour quiconque. Une raison suffisamment argumentée pour qu’on ne puisse la discuter. N’importe laquelle conviendrait, dès l’instant qu’elle acceptait l’entrevue. Il suffirait ainsi de transformer un peu la vérité pour piéger la scientifique. Tout ce que Shane avait donc à faire, c’était…

« Je veux voir moi-même ce qu’elle a et m’assurer de son état… De plus, j’aimerais vraiment lui parler. »

Et le pire, c’était de savoir qu’il disait cela avec ce regard infaillible, comme si cette franchise dont il faisait preuve suffisait à affirmer sa détermination. C’était probablement le cas, mais toute détermination qu’elle soit, cela n’en demeurait pas moins absurde comme justification. Mais Shane n’était pas du genre à se poser ce type de question, il disait simplement ce qu’il pensait quand il le pensait… Le garçon fut surprit de sentir le regard de la scientifique se durcir. Avait-il dit quelque chose qui prêtait à confusion ? L’avait-il blessé ? Il ne le savait pas trop, mais dans le pire des cas elle lui dirait si quelque chose n’allait pas. Il pourrait alors corriger le malentendu si malentendu il y avait. La scientifique, prise à une réflexion propre à elle-même, se leva alors avant de s’éloigner. Shane demeura là interrogatif. Avait-elle quelques autres instruments à récupérer ? Devait-elle entreprendre des démarches pour voir sa propre sœur ? Allait-elle seulement accéder à sa requête ? Le petit brun la regarda de loin pour essayer de le déterminer. Ce n’est que lorsqu’elle lui parla qu’il comprit qu’elle avait choisi de lui répondre positivement. Le garçon ne se fit pas prier pour sauter de sa chaise et se diriger à son tour au pas de course vers la porte. En fermant celle-ci, il adressa à la femme un sourire reconnaissant.

« Merci. »

Ce qui surprit dans un premier temps Shane sans qu’il n’en dise rien, fut que le bâtiment descendait encore plus bas. Lui qui pensait avoir été au dernier sous-sol, peut-être aurait-il mieux fait de vérifier sur quel bouton la femme avait appuyé la première fois… Il la suivit au tréfonds du bâtiment, ou tout du moins ce qui y ressemblait. Rien ne permettait de distinguer un couloir d’un autre dans ce bâtiment, mais Shane le détermina en termes de plan architectural qu’il se représentait dans sa tête. Un plan probablement faux donc… Shane ne comprit pas bien, par ailleurs, pourquoi ne pas se diriger vers la sortie. Puis il repensa à ce qu’il avait appris auprès de la laborantine avant de froncer d’avantage les sourcils. Est-ce que l’opération des poumons de sa sœur avait été si récente qu’elle se trouvait toujours dans le bâtiment scientifique alitée ? Ce n’était pas un hôpital et pourtant Shane ne doutait pas une seconde que le bâtiment puisse en faire office. Sans doute d’ailleurs son docteur du jour préférait-elle garder sa sœur proche d’elle. L’evolve eu tout de même une hésitation à l’instant où celle-ci ouvrait une porte avec un badge. En effet la dite sœur avait un pouvoir d’onde de choc, mais rien ne servait de la garder captive… Pourtant, à l’instant où la porte fut ouverte et qu’ils purent entrer dans la pièce, la part d’incertitude dans le garçon fut rapidement dérisoire.

Commençant par jeter un œil perplexe à la chambrée, Shane s’aperçut que comparé au reste du bâtiment, cet endroit avait quelque chose de différent… De personnel… On était loin de l’apparence d’une véritable maison, mais il y avait du progrès vis-à-vis de tout ce qu’il avait vu jusqu’à présent. Son regard parcouru la pièce jusqu’à s’arrêter sur la personne par terre. Une jeune femme brune. En temps normal, Shane l’aurait estimé plus jeune que la dame à ses côtés, mais en reconnaissant presque immédiatement des traits qu’il n’avait vu que peu de temps auparavant, il comprit rapidement qui elle était. Et la première chose qu’il entendit en arrivant fut le commentaire à l’adresse de « Cassy ». Ce genre de commentaire typique des relations entre personne d’une même famille… Shane se surprit à y revoir l’espièglerie d’April… Irrémédiablement, il se sentit attendrit par cette situation. Et se surprit même à s’amuser du sérieux de celle qui semblait la plus vieille des deux. Pourtant, c’est à l’instant où Catherine s’adressa à lui que Shane sentit ses jambes défaillir. Un coktail ? Ne plus pouvoir marcher ? Qu’est-ce que tout cela signifiait ? Qu’entend est-elle par-là ? Shane sentit ses sourcils se rapprocher, signe habituel de l’inquiétude qu’il ressentait. Il vit bien entendu le clin d’œil adressé à la femme en blouse mais il jeta tout de même un regard alarmé à celle-ci. Pourquoi une attitude aussi neutre ? Cela ne lui faisait-il rien de savoir sa sœur dans un état pareil ? Et par sa faute ? Non… Shane était certain qu’elle l’aimait, il l’avait senti filtré dans sa voix plus tôt… Et même si l’intonation qu’il avait perçue à cet instant n’était qu’un vilain tour créé par son esprit, le garçon était sûr de lui… Les deux filles en présence s’aimaient. Il ne parvenait pas à expliquer comment il le savait mais c’était évident…

Il avait tout de même des questions à poser… Et il ne se gênerait pas pour le faire. Cependant, plus tard. Parce qu’il ne voulait pas agacer la scientifique après la gentillesse dont elle avait fait preuve, et surtout parce qu’il voulait parler un peu avec une evolve semblable à lui. Alors il secoua la tête de droite à gauche avant de se diriger vers Catherine. Une fois devant elle, il se laissa littéralement tomber en tailleurs en lui adressant un sourire. Il ne s’assit non pas par pitié, comme certains auraient pu le penser, mais parce qu’il n’allait pas lui forcer à relever la tête s’ils devaient parler. De plus, cela ne le gênait absolument pas d’être proche du sol.

« Ce n’était rien. Bonjour Catherine, comme l’a dit Cassy, moi c’est Shane, ravi de faire ta connaissance. »

Il tendit une main en direction de l’inconnue dans le but qu’elle la serre.

« Oh ! Et sache que je ne suis pas si jeune que ça… S’il y a des adolescentes ici, il s’agit bien de vous deux ! J’ai plus de deux cents ans moi madame ! »

Il lui adressa un clin d’œil avant de laisser sa tête retomber sur ses mains, coudes placés dans le creux des jambes. Son sourire s’évanouit alors un peu. Il tourna sa tête et fit signe à la scientifique de se rapprocher. Il ne voulait pas non plus la laisser parfaitement en retrait.

« Catherine, j’aimerais savoir… Cette question va paraitre absurde mais… Votre sœur… Elle compte pour vous n’est-ce pas ? »

Bien entendu, comme Shane s’y attendait, la réponse fut catégorique et lui arracha un petit rire. Il embraya alors.

« Vous lui faites donc une confiance aveugle pour supprimer votre pouvoir, n’est-ce pas ? »

Une nouvelle fois, la réponse qu’il reçut lui mis du baume au cœur et un sourire s’afficha sur son visage. S’il ne doutait plus de la cruauté de la situation et de l’amour que ces sœurs se portaient, il retrouvait enfin quelque chose qui n’avait pas changé entre les époques… L’amour fraternel… Et cela valait tout l’or du monde. Il regarda tour à tour Cassy et Catherine avant de tourner son regard vers le sol.

« Merci pour ses réponses, maintenant, la raison de ma présence ici, visait à vous parler de votre pouvoir. Si j’ai bien compris les effets secondaires que nous ressentons ne sont pas le mêmes… Les miens sont moindres comparés aux vôtres… Je ne fait que me déboiter les membres après tout. »

Il lui adressa un nouveau sourire.

« Cependant, je pense que la forme qu’il prend peut-être la même. Et… Je sais que vous allez trouver ça bizarre mais… Je voudrais en savoir plus… Vous êtes la première personne sur cette terre pour laquelle je me dis qu’elle peut ressentir ce que je ressens… Alors que se passe-t-il lorsqu’il s’active chez vous ? »

La formulation de sa phrase avait deux buts. Le premier, ne pas laisser sous-entendre que c’était la scientifique elle-même qui avait amené l’evolve ici, ou du moins pas pour l’étudier. Un peu comme si sa présence n’avait pour but que de la comparaison passive. Ainsi, il couvrait en quelque sorte la femme aux cheveux blancs. Car s’il savait bien une chose, c’est que si sa sœur avait entrainé de parfait inconnu dans une histoire l’impliquant, il se serait probablement mis en colère. Il détestait impliquer d’autres personnes. Cela évitait donc un potentiel conflit entre les deux sœurs… Le second, de prendre un peu plus conscience du pouvoir de l’evole car même s’il ne contrôlait pas lui-même son pouvoir, il commençait à comprendre les « façons » de l’activer… Et donc pas raisonnement inverse, comment l’empêcher de se manifester, dans une moindre mesure…




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
evolve studies
avatar
Cassandra Blake
Cassandra Blake
evolve studies
Cassandra Blake
20.01.16 13:09
C’était quoi ce regard ? Il pensait qu’elle n’était pas déjà au courant de l’état de sa sœur ? Qu’elle n’avait pas déjà fait ce qu’elle pouvait pour régler ce problème -temporaire, elles l’espéraient- ? Mais dans le fond, la scientifique se fichait bien de ce qu’il pouvait penser à son encontre. Elle n’avait pas à se justifier face à lui, ni par rapport à son comportement face à sa jumelle, ni même sur le traitement qu’elle lui faisait subir. Tout cela, c’était entre elles. Elle avait peut-être fait un effort pour accepter de le faire venir ici, pensant que cela pourrait lui être également bénéfique, mais ça s’arrêtait là. Et s’il n’était pas satisfait par cette démarche, alors il pouvait retourner aussitôt dans son bureau d’examen.

De son côté, Catherine regardait l’échange et ne fut pas surprise par le manque de réactivité de sa sœur. Elle était devenue ainsi depuis trop longtemps pour qu’elle puisse y redire quelque chose. Même elle, elle ne parvenait pas à la faire changer. La scientifique était têtue et c’était une très bonne démonstration de son caractère. Mais elle savait qu’elle n’était pas mauvaise, elle portait juste trop de chose pour elle seule, alors évidement, ça ne pouvait pas laisser indemne. L’evolve sortit de ses pensées en voyant le jeune homme se diriger vers elle et prendre place en face d’elle, à même le sol. Surprise par une telle attitude, parce que cela voulait dire qu’il allait rester un petit moment ? ; elle ne perdit pourtant pas son sourire. Elle rangea un peu ses dessins, entassant ces derniers pour ne former plus qu’une pille de papier et elle y déposa ses crayons dessus. Elle s’amusa alors de la reprise du surnom de sa sœur, pour l’appeler ainsi devant elle, soit ils étaient plus proches qu’elle ne l’avait pensé, soit il ne connaissait pas son prénom. Ce qui ne l’étonnerait qu’à moitié, pour cette seconde hypothèse. Et en jetant un coup d’œil à l’intéressée, elle pu apercevoir cette petite mimique au niveau de ses lèvres, démontrant en effet qu’elle n’avait pas apprécié de l’entendre. Elle ne savait plus ce qu’elle pourrait faire d’elle, toujours à vouloir rester éloignée des autres. Catherine reporta rapidement son attention sur Shane et lui prit la main sans hésitation, presque trop heureuse de pouvoir avoir un contact physique avec une autre personne que la scientifique. Depuis qu’elle s’était faite enfermée ici, elle ne sortait que rarement et croisait encore moins souvent d’autres êtres vivants. Evidement, cela avait été son choix, pour ne blesser personne et chaque fois qu’elle voyait la cicatrice de Cassandra, elle savait qu’elle avait bien fait. Mais elle n’aurait jamais imaginé qu’être coupée de lien physique puisse être aussi difficile. Peut-être était-ce l’une des raisons qui faisait que son ainée passait presque autant de temps qu’elle, entre ces murs. Pour ne pas la laisser seule... Elle était bête, et malgré le nombre de fois qu’elle le lui disait, ça ne changeait rien. La responsabilité qu’elle s’était elle-même imposée ne trouvait aucun argument plus fort.

« Pardon ? »


Deux cents ans... Il faisait parti de ces personnes dont elle avait entendu parler ? Ceux venant d’un autre temps ? La surprise se peignit sur son visage alors qu’elle ne lui rendait toujours pas sa main, malgré le temps nécessaire pour une présentation écoulée. Son regard fit la navette entre Shane et Cassandra, pour confirmer ce qu’il venait de dire. Un faible hochement de tête de la scientifique suffit et une chose était sûre : il allait être un nouveau sujet pour sa sœur. Même si elle n’y connaissait rien en termes de sciences, elle connaissait par cœur sa jumelle et elle n’avait pas besoin de lui confirmer ce qu’elle était en train de penser. Même pouvoir à deux siècles d’écart, c’était une opportunité qu’elle ne laisserait pas passer. Elle finit par lui rendre sa main, s’excusant au passage.

« Tu es plutôt bien conservé pour un vieux alors ! »


Discuter avec ce jeune homme pourrait être vraiment enrichissant. Pour en apprendre plus sur leurs ancêtres, d’un point de vue autre que les récits qu’ils pouvaient trouver dans des livres. Cassandra resta à sa place malgré l’invitation de Shane. Elle n’aurait probablement rien à dire dans cette conversation. Elle n’était là que pour le surveiller et surtout surveiller sa sœur. Non pas parce qu’elle n’avait pas confiance en elle, mais parce que c’était un accord passé. Personne ne devait rester en sa présence sans la scientifique à ses côtés, une seringue anesthésiante dans une poche de sa blouse. C’était surement une précaution inutile, puisque son pouvoir se déclenchait souvent sous de fortes émotions mais personne ne voulait prendre de risques inutiles. La question qui franchit les lèvres de son interlocuteur la laissa sans voix quelques secondes. La réponse était tellement évidente à ses yeux qu’elle ne comprenait pas comment on pouvait la lui poser. Pourtant, elle répondit, posant un rapide regard attendrit à sa sœur, qui leva les yeux au plafond pour sa part.

« Bien évidement. C’est ma sœur. »


D’accord, elle avait conscience que cette réponse n’en était pas vraiment une. Elle savait que toutes les fratries n’étaient pas comme elles, qu’il y avait parfois plus de haine que d’amour. Mais c’était bien la seule réponse qu’elle pouvait lui fournir. Après trente ans passés ensemble et après ce qu’elles avaient vécus, jamais leur lien ne pourrait être explicable à ses yeux. Alors il allait devoir se contenter de ça. Mais à voir sa réaction, elle fut rassurée de constater que ça lui convenait. Avait-il lui aussi, des frères et/ou sœurs ? Elle se demanda alors si c’était le cas, est-ce qu’ils avaient pu traverser le temps avec lui également ? L’idée même que ça ne soit pas le cas la rendait triste pour lui. Elle ne pouvait pas imaginer ce que serait sa vie sans Cassandra à ses côtés. Elle se sentirait trop perdue si cela devait arriver. Elle le remercia mentalement pour enchainer sur une autre question, la sortant de ses pensées peu réjouissantes. Si elle faisait confiance en Cassy pour ça ? La réponse était toute aussi évidente que la première question.

« Bien sûr. Elle passe autant de temps que moi entre ces murs, pour trouver un remède. C’est son seul but dans la vie. »

De l’autre côté du duo, l’intéressée n’apprécia que très peu cette conversation. Autant les questions qu’il pouvait poser à Catherine, trop personnelles de son point de vue, autant les réponses qu’elle pouvait lui fournir. Elle n’avait pas lieu de se montrer aussi franche avec lui. Ca ne le regardait tout simplement pas. Qu’il sache qu’elle travaillait sur un remède était une chose, le reste, ça ne regardait personne. Même si tous ses collègues étaient déjà au courant pour son acharnement au boulot. Ce n’était tout simplement pas la même chose. L’evolve quant à elle, haussa les épaules pas le moins du monde gênée de dévoiler ce genre d’informations. Après tout, c’était juste la stricte vérité. La voix de Shane lui fit tourner la tête dans sa direction et elle écouta la suite de ses paroles. Leurs effets secondaires étaient différents ? Cassandra savait-elle pourquoi ? Si ce n’était pas le cas, nul doute qu’elle allait travailler dessus. Il fit une légère grimace en entendant qu’il se déboitait les membres, ça ne devait pas être très plaisant comme contrecoup. Peut-être moins dangereux qu’elle mais la douleur restait la même. Si ce n’était pire, sur le coup. Elle lui rendit naturellement son sourire, essayant de le rassurer s’il se disait que ce n’était pas juste d’être si semblables et pourtant si différents à la fois. Pour sa part, elle était rassurée de savoir qu’il n’avait aucun organe qui se détériorait petit à petit au fil des activations. Elle ne le souhaitait à personne.

« Mais tu dois davantage morfler que moi, sur le coup. »


Elle aussi, elle était intriguée par ces effets. Peut-être que ces ondes de choc à lui, étaient moins sournoises que les siennes ? Elles revenaient à lui de façon plus violente et directe ? Ou lieu de s’infiltrer dans son organisme ? Catherine posa son regard sur les mains de son interlocuteur avant de répondre, espérant sincèrement que sa jumelle n’allait pas se sentir mal à écouter de nouveau ce récit.

« Comme presque tous les evolves, c’est sous une émotion forte que ça se déclenche. Evidement, je ne contrôle rien mais... Je sens que ça arrive. A l’intérieur. C’est un sentiment étrange et je ne suis pas certaine de pouvoir te l’expliquer... C’est comme si ça se canalisait pour exploser à l’extérieur de mon corps. L’onde sort de l’ensemble de mon corps... Comme une sorte de ... Dôme. Tu vois ? Et ça balaye tout sur son passage... La plus grosse onde que j’ai pu créer était de 20m de diamètre autour de moi... »

Et cela lui avait au final couté un poumon et probablement d’autres organes touchés. Mais grâce à la technologie, elle avait pu bénéficier d’un autre poumon -même si elle aurait pu vivre avec un seul !- sous l’autorité de Cassandra. Cette dernière craignait de l’autre soit touché avant qu’ils n’aient pu trouver un moyen de stopper la propagation de son contrecoup.

« Et toi ? Est-ce pareil ? Tu as parlé de te déboiter les membres... Donc ton onde ne sort que par celui qui se boite ? Est-ce que ça empire avec le temps ? Ou la force de ton onde ? Tu le contrôle un peu ? Ou pas du tout ? »

Tout comme sa sœur, elle pouvait se montrer curieuse sur un sujet. Et celui-ci l’était davantage que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
evolve
avatar
Shane Treazler
Shane Treazler
evolve
Shane Treazler
30.01.16 22:34
La jeune femme n’avait plus l’habitude de voir du monde… Le contact humain devait s’amenuiser, réduit à celui de ses rencontres avec sa sœur. Shane l’avait senti. Non seulement en entrant dans la pièce verrouillé mais plus encore maintenant qu’il devait secouer la main pour à nouveau l’irriguer en sang. Le sourire qu’il affichait ne s’estompait pourtant pas. Pour quelle raison ? Était-ce parce que la joie de la jeune femme était communicative ou était-ce parce qu’il était heureux de pouvoir réchauffer le cœur de quelqu’un ? Le petit brun l’ignorait, pourtant une chose était certaine, il ne parvenait à le restreindre. Mais c’était tout aussi bien ainsi. Aucune des questions qu’il avait posées plus tôt n’avait été laissée au hasard. Bien qu’il naviguait à l’instinct, Shane avait toujours eu cette capacité à se mettre à la place des gens, celle de tenter de comprendre ce qui se nichait au plus profond d’eux. Non par tentative de violation de la vie privée, mais plutôt par soucis de compréhension… Ce besoin de chercher à satisfaire son interlocuteur, de l’aider, de savoir et prévoir ce qui pouvait ne pas lui convenir. Aussi, lorsqu’il avait demandé si la femme aimait sa sœur, c’était pour progressivement amener la conversation vers le sujet qu’il souhaitait traité, à savoir : à quel point ses deux sœurs étaient liées et se soutenait l’une l’autre. Car si la première qu’il avait rencontrée restait muette à ce niveau, par le biais de cette seconde, il pouvait non seulement entrevoir les sentiments de Catherine, mais aussi ceux de la scientifique. Bien entendu, il faisait tout cela inconsciemment, guidé par sa naïveté et ses pulsions. Cependant, cela lui avait permis d’apprendre une chose : les sentiments qu’elles partageaient étaient exactement ceux qu’il attendait. Et maintenant qu’il avait conscience de l’injustice de la situation, de même qu’il ressentait l’amour de ses deux sœurs, il savait ce qu’il avait à faire. À présent, on lui avait révélé une chose important : Cassy restait quasiment autant dans le laboratoire que sa sœur. Et si la confiance que celle-ci lui vouait était déjà une preuve, cette seconde affirmation constituait à elle seule la promesse d’une présence constante aux côtés de la malade. Ce n’était pas quelque chose que quelqu’un ferait sans amour aucun. Alors muette ou pas, il savait précisément ce que la femme aux cheveux blancs ressentait.

Shane ria intérieurement en entendant la remarque de Catherine à propos de son contrecoup. Certes, il ne pouvait nier que l’instant suivant une activation n’avait rien d’agréable, et pourtant c’était sans doute préférable à ce qu’elle subissait… Cependant, l’instant suivant, pour la première fois son sourire quitta son visage et ses sourcils se froncèrent en entendant le récit qui lui était conté. Concentré sur chacun des mots qui étaient employé il analysa ceux-ci pour en comprendre l’essence. Les émotions… Elle le savait donc déjà… C’était apparemment un fait acquis pour les gens de cette époque. Et dire qu’il lui avait fallu un certain temps pour le comprendre. Et pourtant, parler simplement d’émotion forte était probablement une erreur. Car si pour lui c’était le cas, jamais Alice n’avait besoin d’émotions pour activer son pouvoir… Simplement d’un mensonge. Pourtant il n’évoquerait pas la blonde. Un ancien devrait amplement suffire à satisfaire la scientifique et il ne laisserait jamais Alice courir de risques inutiles.

Il écouta d’avantage ce qui lui était dit. Chez elle cela provoquait donc un « dôme » ? Vingt mètres ? Tout cela était à la fois affolant et étrangement normal pour Shane. Car si effectivement une zone aussi dévastatrice s’avérait dangereuse pour tout ce qui environnait, vingt mètres était une distance qu’il pouvait entrevoir pour son propre pouvoir. Il ne fut donc qu’à moitié surpris. Est-ce que leurs dons étaient différents finalement ? Ou alors… En recevant l’assaut de questions que lui posait la brune, Shane lui adressa un nouveau sourire et tourna la tête en direction de Cassy.

« Et maintenant, je vais répondre à des questions qui concernent mon pouvoir. Vous allez rester là-bas au risque de passer à côté des détails croustillants concernant vos recherches ? Je vous préviens Cassy, si vous ne vous rapprochez pas je chuchote les réponses à l’oreille de Catherine et vous n’en entendrez pas un mot. Vous devriez allez-vous asseoir à côté d’elle si vous voulez en connaître les tenants et les aboutissants. »

En réalité, le jeune garçon n’avait pas énormément de choses à dire, mais cela l’ennuyait que la femme soit exclue et aussi loin. Elle faisait partie entière de cette galère, et vu tout ce qu’elle faisait pour aider sa sœur, elle ne pouvait pas une seconde affirmer être étrangère à tout cela. En tous les cas, Shane se remit à fixer la brune pour entreprendre de lui répondre, sans chuchoter naturellement.

« Lorsque j’utilise mon pouvoir, comme je l’ai dit à ta sœur tout à l’heure, je dois faire un mouvement brusque. Quelque chose de sec. Après avoir vu de nombreux evolves, je sais que nous possédons tous ce genre de condition. Il y a toujours à la base du déclenchement quelque chose… En plus du surplus de sentiment je veux dire. C’est lorsque je fais un tel mouvement que mon pouvoir se déclenche. Dès lors, une onde se manifeste. C’est un peu comme si l’espace se déformait dans une certaine zone. Ce n’est pas juste un mouvement d’air, c’est un peu plus… Flou ? Ou en tout cas, dans les manifestations les plus puissantes, c’est ce que ça a été. C’était tout à fait visible. »

Il reprit un peu plus pensif.

« Et non, jusqu’à maintenant je n’ai jamais eu de ''zone'' de choc… Mais je ne sais pas si c’est parce que cela ne s’est jamais manifesté ou tout simplement que ce n’est pas dans la ''nature'' de mon pouvoir… Mais pour revenir à ce que je disais, j’ignore si vous le comprenez mais… »

Il regarda Cassy cette fois.

« À chaque pouvoir, il y a des conditions… Et je ne parle pas juste de ce qu’on ressent, même si c’est souvent l’une des étincelles qui déclenche les flammes… Non… C’est encore autre chose. Après, peut-être que ça ne se voit pas chez tout le monde, peut-être que c’est simplement dans le patrimoine génétique que quelque chose change pour ce que j’en sais… Mais il y a toujours un déclencheur particulier… Plus le mouvement que j’exécute est brusque, plus l’onde se matérialise et est puissante… Je ne dis pas que c'est le seul déclencheur pour moi, mais c'en est un, j'en suis sûr. Inversement parlant, je suis convaincu que si je ne faisais plus aucun mouvement, plus rien ne se déclencherai… »

Il s’interrompit avant de se tourner une nouvelle fois vers Catherine en un sourire.

« Même si j’ai quand même besoin de bouger pour vivre ! »

Il se voulut rassurant quant à ce qu’il subissait ensuite, un sourire paisible sur le visage.

« Quant à savoir quel membre en pâtit, oui, c’est bien celui qui ‘’généré’’ l’onde pour ainsi dire. Mais ce n’est pas trop grave la plupart du temps. Dans le pire des cas, cela a du durer une semaine, un mois tout au plus. Pour répondre à ton autre question, je commence à peine à maitriser mon pouvoir, mais… C’est quasiment chose impossible. Il ne fait jamais ce que je souhaite qu’il fasse… Il s’active lorsque je ne le veux pas… Il ne se manifeste pas lorsque je le veux… Et j’en passe et des meilleures. Cependant, je peux l’activer dans une moindre mesure lorsque je suis… Déterminé ? Ou paniqué ? Un peu des deux sans doute… »

Il s’interrompit alors pour laisser le temps à ses interlocutrices d’assimiler ses paroles. Est-ce qu’il leur avait seulement appris quelque chose ? Il n’en savait trop rien… Il se tourna vers Catherine pour embrayer avec une question à son tour.

« Et toi Catherine ? Tu as la moindre idée de quelle pourrait-être la condition dont je parlais ? Et tu maîtrise un minimum ton pouvoir ? Où en es-tu avec lui ? »




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
evolve studies
avatar
Cassandra Blake
Cassandra Blake
evolve studies
Cassandra Blake
14.02.16 15:03
La scientifique ne perdait pas une miette de la conversation entre les deux evolves, bien qu’elle ait déjà connaissance des informations que donnait sa jumelle. Mais peut-être qu’un éclair de géni la frapperait en entendant certaines paroles ? Cassandra en doutait sincèrement mais elle ne baissait pas les bras pour autant. L’intéressée haussa un sourcil en entendant la tentative de Shane pour la faire participer à la conversation ou tout simplement à ne pas la laisser de côté. De quoi il se mêlait ? Si elle restait sur place, près de la porte, c’était par choix. D’abord, parce qu’elle entendait bien ce qu’il disait à sa sœur. Ensuite, parce que pour une fois que Catherine avait de la visite, autre qu’elle, elle ne voulait pas s’incruster. Evidement, l’evolve ne serait pas de son avis mais aucune importance. Elle resterait où elle se trouvait et même la menace sous jacente ne la ferait pas changer d’avis. Et puis, s’il y avait une quelconque information importante, elle faisait confiance à sa sœur pour la lui transmettre.

« Cassandra. Ne m’appelles pas Cassy. »
Rétorqua-t-elle premièrement. Parce que cela faisait deux fois qu’il utilisait son surnom et qu’elle n’appréciait pas. « Je m’en fais pas pour ce que tu pourrais lui dire. » Ajouta-t-elle simplement.

Catherine, quant à elle, leva les yeux au plafond d’exaspération. On n’allait pas pouvoir la refaire. Elle s’excusa cependant d’un faible sourire auprès de son interlocuteur. C’était tout à son honneur d’essayer de faire participer Cassandra, mais c’était surement peine perdu. Aussi écouta-t-elle attentivement les réponses qui allaient suivre. Si elle les avait posé, c’était qu’elle était tout aussi intéressée que sa sœur à ce sujet. Peut-être même plus. Un mouvement brusque ? Catherine essaya de se rappeler si elle avait également déjà eu quelque chose de similaire par le passé. Mais elle n’en était pas certaine. Elle se perdit légèrement dans ses pensées tout en écoutant la suite. Une obligation d’avoir un élément déclencheur autre que les émotions. Cette idée ne lui était jamais venue, puisque même si elle ne bougeait pas, elle pouvait créer des ondes de choc. Alors c’était quoi, son élément à elle ? Un mouvement d’air ? L’evolve hocha la tête pour lui faire comprendre qu’elle comprenait ce qu’il voulait dire par là. C’était grâce à ça, qu’elle avait pu donné le terme de dôme à son pouvoir, parce qu’elle l’avait vu comme cela. Pas de zone... Peut-être que leur pouvoir était différent sur ce point ? Jamais elle n’avait fait une onde qui sortait d’un seul membre. Pourquoi était-ce différent, l’un de l’autre ? Cassandra pourrait peut-être en trouver la raison ? Et même la regarder, elle savait que cette dernière était en train de prendre des notes. Cela ne pouvait pas en être autrement ! Et comme pour lui donner raison, lorsque Shane s’adressa à elle, elle notait ce qu’il disait. Avec ce qu’il disait, elle était déjà en train de réfléchir à ce qui pourrait être ce déclencheur chez Cathy. Elle hocha la tête, comme sa sœur l’avait fait quelques secondes plus tôt, pour lui signifier qu’elle avait écouté. Elle ferait les tests nécessaires pour essayer de trouver une réponse à cela. Ou du moins, identifier celui de Catherine, si elle en possédait réellement un également. C’était sans doute une nouvelle piste de recherche, tout comme le fait que leur pouvoir était similaire et pourtant éloigné à la fois. Devrait-elle rechercher dans les tissus osseux pour trouver une réponse ? Elle verrait.

« Evidement ! Mais si déjà tu as conscience de ça, tu sais ce que tu dois faire et ne pas faire. C’est plutôt une bonne chose en soi d’avoir pu identifier un truc pareil. »


Elle avait beau cherché, c’était le vide total de son côté. Enfin, il y avait bien quelque chose, qui lui avait traversé l’esprit mais cela lui paraissait tellement stupide qu’elle ne le dirait pas à voix haute. Comme si le simple fait de crier pouvait avoir un rapport avec l’activation de son pouvoir ? Elle pourrait toujours essayer, dans le pire des cas... Mais elle sortit rapidement de ses pensées pour pouvoir écouter la suite de Shane. Un mois dans le pire des cas ? Cela devait être gênant oui mais peut-être pas si handicapant à long terme. Tant mieux pour lui, sincèrement. Cela lui faisait plaisir d’entendre une chose pareille.

« Je vois... Ce serait dommage si on pouvait le maîtriser comme on le voulait hein ? »
 

De son côté ? La jeune femme haussa les épaules de façon à ce que cela veille dire tout et rien à la fois. Devait-elle lui parler de ce qu’elle avait pensé quelques secondes plus tôt ? C’était pourtant trop ridicule pour que cela puisse être ça...

« Honnêtement, je ne sais pas si j’ai quelque chose de semblable, ou du moins rien ne me vient à l’esprit... »
Elle jeta un coup d’œil à sa sœur et vu son regard, elle était du même avis qu’elle. « Parce que ce serait  idiot de penser que crier puisse être mon déclencheur non ? »

Son regard fit la navette entre son interlocuteur et son ainée, pour récolter les premières impressions. Cassandra hausse les épaules mais nota l’information. Sans élément de comparaison, elle ne pouvait pas vraiment faire grand chose. Mais c’était toujours mieux que rien.

« Le maîtriser est un grand mot... Mais on a remarqué que lorsque j’arrête de respirer alors que l’onde est sur le point de sortir de mon corps, elle reste comme bloquée... Mais ce n’est pas assez suffisant pour que je puisse me mêler à la population. Ce serait trop risqué pour eux si jamais mon pouvoir devait se déclencher. »
Elle marqua une courte pause, pendant laquelle elle croisa le regard de la scientifique. « Tu vois sa cicatrice ? C’est mon œuvre. Si je suis capable de blesser ma propre sœur... Alors les autres... »

« Ca suffit Cathy. » Gronda l’intéressée derrière le duo.

D’abord, parce qu’elle n’avait pas lieu de parler de ça avec lui. Ensuite, parce qu’elles en avaient déjà parlé plus d’une fois et jamais Cassandra ne lui en avait voulu. Combien de fois devrait-elle le lui répéter ? L’evolve haussa les épaules, n’écoutant que vaguement la réprimande de sa sœur.

« Un scientifique de l’IT cherche à créer un matériau résistant aux ondes, pour les contenir quoi. » Changea-t-elle de sujet pour éviter d’entendre sa jumelle lui passer un savon. « S’il y parvient, ça pourrait limiter les dégâts... »

« Et ça ne limitera pas vos effets secondaires, alors arrête d’y penser. »


Ce qu’elles disaient était vrai. Mais Cassandra n’avait que très peu confiance en ses collègues pour régler un problème pareil. Ou alors, c’était que si ça ne venait pas d’elle, elle n’en voulait pas ? L’evolve regarda Shane et s’excusa pour cette petite scène entre elles.

Revenir en haut Aller en bas
evolve
avatar
Shane Treazler
Shane Treazler
evolve
Shane Treazler
31.03.16 13:16
Shane restait à l’écoute, aussi paisible qu’il l’avait été depuis le début de l’entretien. La jeune femme avait se naturel rassurant et cette franchise qui le faisait sourire. Il c’était à présent fait à l’idée qu’il lui était difficilement supportable de la savoir forcée à rester au sol, continuant de rire comme si de rien n’était. Cela le peinait, plus qu’il ne l’aurait voulu… Qui pouvait s’attacher aussi facilement à une parfaite inconnue ? Qui pouvait chercher à résoudre des problèmes dans lesquels il n’était pas impliqué ? Personne. Ah… Si… Lui pouvait…
Il ne se sentait pas le plus utile au monde, il avait même des doutes sur l’étendue des connaissances qu’avaient les scientifiques contemporains. Pourtant il fut surpris de la réaction de Catherine. En effet, elle n’avait pas… Shane haussa les sourcils stupéfait. Crier ? Bien sûr que si cela pouvait être un déclencheur ! Et un plutôt évident en prime ! D’autant que le fait d’arrêter de respirer… Cela corroborait la théorie !

Shane se plongea dans ses pensées, baissant le regard et se tenant le menton, prêtant toujours une oreille attentive au propos qui lui étaient énoncé. Le fait que l’onde transite par le son était loin d’être bête, dans le principe, une onde de choc circulait en courbant l’air, à la manière d’un feu d’artifice. Et cela se montrait encore plus vrai que le feu d’artifice répartissait l’onde et était précédé d’un bruit sourd. Est-ce qu’ils en avaient encore à cette époque ? Avaient-ils pu faire la comparaison ?

Il releva rapidement la tête, inquiet par ce qu’il venait d’apprendre… Alors, cette cicatrice… Bordel… Elle devait s’en vouloir. Laisser un proche arborer une telle plaie sur son visage devait lui rappeler sans cesse sa responsabilité dans cette affaire… D’autant qu’elle ressentait forcément cette culpabilité d’avoir marqué sa propre sœur à vie… Shane baissa à nouveau le regard, ne sachant pas trop comment regarder la jeune femme dans les yeux. Il ne ressentait pas de pitié pour elle, non, mais l’empathie qui le prenait au creux du ventre l’étouffait affreusement. Il ne fut pas particulièrement surpris que Cassandra mette un terme à la discussion. Pour un peu, il aurait pût lui en être reconnaissant. Il ne voulait pas ajouter à la culpabilité de Catherine mais ne comprenait que trop bien à quel point cela devait lui faire mal.

Il était passif, ne sachant plus quoi arguer, comment répondre à tout ce qu’il venait d’apprendre. En avait-il le droit ? Pouvait-il vraiment y faire quelque chose ? Et puis il entendit la fin de la conversation. Et soudainement, il senti son empathie le dépasser, le besoin de s’exprimer, de se faire l’avocat d’une cause qui ne le concernait pas. Alors il se tourna vers la scientifique à son tour et la regarda dans les yeux, à mi-chemin entre la frustration et la tristesse.

« Vous savez Cassandra… Avez-vous déjà fait du mal à quelqu’un que vous aimiez contre votre gré ? Avez-vous déjà ressenti la culpabilité de blesser une personne alors même que vous vouliez la sauver ? Je suis d’accord avec vous… Un matériau pour contenir les ondes ne soignerait pas nos effets secondaires. Nous serions toujours en prises avec toutes ses douleurs physiques qui nous détruisent. Et pourtant… Pourtant, nous garderions notre intégrité mentale. Parce que ce qui fait le plus mal dans ce genre de cas, ce n’est pas tant ce qu’on subit, mais ce qu’on fait subir… »

Shane soupira… Il avait probablement été trop loin et il n’aurait jamais dû dire ça. Mais directement concerné par le problème que ces propos impliquaient, il n’avait pas su se retenir. Il se tourna ensuite vers Catherine, lui lançant un pâle sourire.

« Cependant, tu n’y peux rien… Je ne sais pas ce qu’il s’est passé précisément à l’époque, mais si tu as utilisé ton pouvoir, il y avait forcément une bonne raison. Et les choses auraient pu être pire pour vous deux si tu n’avais rien fait. »

Il se reconcentra alors à ce à quoi il avait réfléchi précédemment. Pensif, il se tourna à nouveau vers la femme en blouse.

« Je ne connais pas trop l’anatomie du corps humain, juste les bases… Mais avez-vous contrôlé attentivement ses cordes vocales ou ses poumons ? Je ne crois pas au hasard… Je pense qu’il est très possible qu’en effet, ses cris aient un impact direct avec son pouvoir… Et puis, plus j’y réfléchis, plus ce serait logique. Vous connaissez les feux d’artifices ? Si oui, on serait dans un cas assez proche. De plus… »

Il resta pensif une demi-seconde avant de reprendre.

« Ce ne serait pas si éloigné de mon pouvoir… Si je subis un contrecoup au niveau de mon corps et de mes muscles, j’ai l’impression que c’est parce que ce sont eux qui émettent l’onde… Et si dans le cas de votre sœur, le contrecoup était bien le même, mais à un endroit différent ? Si l’organe était la base même du pouvoir, peut-être que c’est lui qui subirait les dégâts, ou peut-être les organes les plus proches ? Si vous regardez les organes qu’elle a perdus au cours des utilisations, ne sont-ils pas concentrés autour d’une origine bien précise. Une sorte de périmètre de… »

Il s’interrompit, regardant la scientifique un peu honteux… Il s’était un peu emporté, et probablement avait-elle déjà vérifié tout cela, si elle n’avait pas déjà elle-même fait ses conjectures à l’instant.

« Navré… Vous avez probablement déjà exploré ces pistes... »

Il se retourna à nouveau vers Catherine encore un peu embarrassé, la regardant comme un enfant qui venait de faire une bêtise. Le regard disant pour lui : Tu penses qu’elle va m’en vouloir ?




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
evolve studies
avatar
Cassandra Blake
Cassandra Blake
evolve studies
Cassandra Blake
04.04.16 22:24
Cassandra ne baissa pas les yeux en voyant le gamin se tourner vers elle et encore moins quand il se mit à parler. Il se prenait pour qui ? Pour lui parler sur ce ton ? Pour lui sortir des trucs pareils ? Avait-il simplement oublié la cause de l’impossibilité de Catherine à tenir debout à cet instant ? C’était entièrement sa faute, parce qu’elle lui avait injecté un sérum qui n’était pas encore le bon. Et il osait lui poser cette question ? Il croyait quoi ? Qu’elle utilisait sa propre sœur comme cobaye de gaité de cœur ?  Sérieusement ? Pourtant, la suite l’empêcha d’ouvrir la bouche. La jeune femme savait qu’il avait raison. Parce qu’elle avait déjà passé des heures à parler avec sa jumelle de ce qui s’était passé et elle n’était pas assez sotte pour ne pas le comprendre d’elle-même. Mais dans tous les cas, ce serait la personne la plus égoïste qui gagnerait. Cassandra ne voulait en aucun cas voir sa sœur perdre le contrôle et se blesser à cause de son contrecoup. Quitte à ce qu’elle doive restée ici, enfermée, pour sa sécurité. C’était surement horrible de penser comme ça mais la scientifique s’y était fait. Mais de l’autre côté, l’argument qu’opposait Shane était parfaitement valable et elle le savait. Parce que Catherine lui avait répété tellement de fois qu’elle aurait préféré être blessée à sa place...

« Parle moi encore une fois sur ce ton et je te fais enfermer à vie Shane. »
Rétorqua la scientifique quand il lui tourna le dos.

Si elle était sérieuse ? Oui. Elle pouvait très bien prétendre qu’il était dangereux et qu’il devait être enfermé pour le bien de la population. Evidement, sa jumelle n’aimerait sans doute pas ça, mais et après ? Peu de personne pouvait prétendre faire ce qu’elle voulait dans leur vie. Cathy renvoya un petit sourire en direction de son interlocuteur quand il essaya de la réconforter ? Mais comme il le disait, il ne savait pas ce qui s’était passé à ce moment là. Elle avait tout simplement perdu le contrôle. La peur et le stress avaient été trop grands à supporter et cela avait déclenché son onde. Mais Shane n’avait pas besoin de le savoir. Il essayait -semble-t-il- d’arranger les choses, alors il était inutile de lui dire qu’il voyait faux. L’evolve hocha la tête pour lui communiquer qu’il avait raison. Elle n’avait de toute manière pas le temps d’ouvrir la bouche, puisqu’il parlait déjà à sa sœur.

Cassandra écouta plus ou moins attentivement ce qu’il lui sortait. Ses cordes vocales hein ? Elles étaient plus détendues que la normale mais rien de très inquiétant. La suite fut un peu plus censée, sauf qu’elle savait déjà tout ça. Son but était maintenant d’éviter que ce genre de chose se produise quand son pouvoir s’activait, ou même ne plus avoir d’activation du tout. La scientifique ne se gêna pas pour soupirer une fois qu’il eut terminé son monologue et elle leva les yeux au plafond.

« Crois-tu que je n’ai pas déjà remarqué tout ça ? Je connais l’effet et la possible activation de son pouvoir. Ce que je veux, c’est lui retirer ses contrecoups. Parce que je doute que lui couper la langue soit réellement efficace à long terme. »
Répliqua Cassandra sur un ton plus que menaçant.

Peut-être qu’il lui avait dit tout ça dans le but de l’aider, dans le fond, ce qu’il avançait n’était pas stupide mais rien ne lui donnait une piste de réflexion nouvelle. Qu’était-elle censée faire avec tout ça ? Trouver un sérum pour inhiber le pouvoir. Parce que les conséquences de ce dernier avaient beau être terribles, Shane n’avait pas faux en disant que sa sœur ne tolérerait pas le fait de blesser les autres. Qu’ils soient de sa famille ou non d’ailleurs. Et même si la scientifique travaillait principalement pour soigner sa jumelle...

« Je ne veux pas simplement trouver un sérum pour elle. Mais pour tous ceux dans son cas. Et il serait impossible d’en créer des individuels. Regardez-vous, quasiment identique en terme de pouvoir mais vous ne l’êtes ni dans l’activation, ni dans le fonctionnement et pas plus dans ses conséquences. Peut-être qu’après analyse, je trouverais une chose commune dans votre ADN que je n’avais pas encore vu, pour m’éclairer et ainsi avoir une base de travail pour les autres Evolves. Mais honnêtement, accepterais-tu de devenir un cobaye pour ces tests ? Tu en as un résultat devant les yeux. »

Les sœurs Blake étaient toutes aussi étonnées, l’une que l’autre par le discours de la scientifique. Elle n’avait pas l’habitude de parler autant, ni même d’exposer ce genre de pensées à autrui. Du moins, pas à un inconnu qui lui courrait sur les nerfs parce qu’il se mêlait de ce qui ne le regardait pas ; mais aussi parce qu’il sortait des vérités qu’elle n’avait pas envie d’entendre ou se rappeler. Elle était bien assez grande pour ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
evolve
avatar
Shane Treazler
Shane Treazler
evolve
Shane Treazler
05.04.16 15:24
La scientifique n’avait pas apprécié la plupart de ses réflexions et ne se cachait pas pour l’affirmer à haute voix. Pourtant, le jeune garçon s’en fichait un peu. Du moins, il ne voulait pas la blesser naturellement, mais il ne faisait guère attention aux représailles. La menace de l’enfermer à vie par exemple… Elle lui était passée par-dessus la tête. Il ne l’avait d’ailleurs même pas relevée. Parce qu’il ne pensait pas un seul instant qu’elle la mettrait à exécution mais également parce qu’il ne regrettait pas le moindre mot qu’il avait pu prononcer. Tout ce qu’il avait dit n’était que pure vérité. Bien sûr que cela sonnait comme la réprimande d’un parfait inconnu, mais il voulait la sensibiliser à la destruction que le statut d’evolve pouvait impliquer. Or, il n’était pas facile de se mettre à la place d’un monstre usant de pouvoir pour blesser jusqu’à ses proches. Lui-même ne pouvait qu’entrevoir la situation, ne l’ayant jamais réellement vécu. Cependant, l’empathie n’était pas chose compliquée à posséder lorsqu’on partageait précisément le même pouvoir que la concernée. Parce qu’on connaissait au mieux les conséquences de celui-ci et que l’on partageait cette crainte qu’il ne puisse induire un évènement néfaste.
L’attention de Shane se reporta sur son interlocutrice au moment où son discours dériva sur le réel sujet qui les intéressait tous. En effet… Bien évidemment qu’il ne lui apprenait rien… C’était naïf de penser que la réflexion de 200 ans en arrière avait ne serait-ce pu qu’apporter une solution au temps moderne. Mais au moins il était fixé. Il poussa un profond soupir soufflant à Catherine un simple :

« Désolé, j’aurai essayé… »

Cependant, il se passa un évènement qui les pétrifia tous. Personne n’avait ne serait-ce qu’entrevu quelle allait être la suite du discours. Il ne se tourna pas immédiatement en direction de Cassandra, mais ses yeux s’arrondir lorsqu’il entendit ce que ses oreilles lui rapportèrent. Il ne fut d’ailleurs pas le seul surpris dans cette situation. Catherine face à lui le semblait tout autant. A croire que ce n’était pas courant pour la scientifique de parler comme elle venait de le faire. Ainsi, elle voulait réellement trouver un sérum pour tous ? Pas seulement pour sa sœur ? C’est pour cela qu’elle faisait ses recherches ? Pour cela qu’elle recherchait des volontaires ? Mais et sa présence à lui ? Une simple base pour un projet plus grand encore ? Commencer par trouver la similitude chez les similaire avant d’élargir ? Shane en demeura bouche bée quelques instants, puis, après quelques secondes le temps de faire les connections, un sourire se dessina sur son visage. Il se tourna alors vers la scientifique.

« Je ne m’étais pas trompé Cassandra. Malgré votre attitude glaciale et vos paroles toutes aussi froides, vous êtes bel et bien une gentille personne. »

Son sourire n’avait pas quitté son visage sur ces quelques paroles. Il ferma les yeux, réfléchissant franchement à ce qu’elle lui demandait, comparant la question qui lui était posée à ses propres sentiments. Les deux ne correspondaient pas tout à fait et pourtant…

« En revanche, je refuse de devenir un simple cobaye pour vos tests. Pour être franc avec vous, je ne pense pas que vous puissiez tous nous soigner… Du moins… Pas sur cette génération. »

Il s’interrompit une seconde, regardant tristement la scientifique. Il ne lui en voulait pas, au contraire, il trouvait louable ses intentions. Pour peu, il en était presque impressionné. Il désigna ensuite Catherine du doigt ne se tournant pas vers elle.

« Par contre, j’ai confiance en vous pour la soigner au moins elle… Et dans cette mesure, j’accepte que vous m'injectiez ce qu'il faut pour qu'elle aille mieux et que vous puissiez avancer dans vos recherches. »

Shane s’interrompit alors n’espérant pas pour autant une réponse immédiate. Après tout, il pouvait avoir vexé la scientifique, même involontairement. Il se retourna alors vers Catherine pour la prendre dans ses bras. Courte étreinte, qu’il ne fit pas forte pour ne pas la blesser – les médicaments la fragilisant après tout – mais pour lui montrer qu’elle n’était pas seule. Il se redressa ensuite sur ses jambes, se tournant vers elle pour lui poser une dernière question.

« Est-ce que cela te gênerait que je revienne fréquemment te rendre visite à l’avenir ? Comme ça la prochaine fois nous parlerons d’autres choses ! »

Puis, entendant sa réponse, il sourit avant de se tourner à nouveau vers Cassandra.

« Je vous suis. »

Pourtant, une fois la porte passée et refermée, alors qu’il faisait le trajet jusqu’à il ne savait trop où à vrai dire, il s’adressa à Cassandra, toujours aussi calme, une pointe de compassion dans la voix.

« Cassandra, je voulais vous dire… Vous savez, je sais que vous aimez votre sœur, et qu’elle vous aime en retour… Aussi, je pense que vous devriez faire des choses ensemble et en dehors de ce bâtiment. Je sais que je suis personne pour vous dire ça. Mais j’ai perdu toute ma famille lors d’un voyage dans le temps alors… Ce que je voudrais vous dire, c’est que si vous ne profitez pas des instants que vous pouvez passer ensemble, pour une raison ou pour une autre, il se pourrait que vous ne puissiez jamais le faire. Et vous le regretteriez, l’une ou l’autre… »

Il en disait trop… Mais maintenant qu’il était allé aussi loin de toute façon…

« Le temps est précieux, et vous méritez d’être heureuses, toutes les deux… Si vous le passer uniquement dans vos recherches et que vous ne partagez rien, vous risquez de vous en vouloir. Ne perdez pas tout votre temps, il est précieux madame… »

Première fois qu’il lui montrait du respect après tout ce temps… Il n’était jamais trop tard après tout. Peut-être que cela marquait encore plus à quel point il voulait être écouté qui sait. Pour finir, il fit quelques petits bonds vers l’avant. Il se sentait mieux que d’avoir dit ce qu’il avait à cœur. Il se retourna une nouvelle fois vers la scientifique.

« Oh ! Et puis si vous venez à me détester un jour, rien ne vous empêchera de m’assassiner avec vos produits ! Je n’irai pas vérifier après tout ! »

Shane avait un humour délirant… Surtout quand il ne mesurait pas la différence entre humour réel ou partielle chez la personne à laquelle il s’adressait.




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
evolve studies
avatar
Cassandra Blake
Cassandra Blake
evolve studies
Cassandra Blake
07.04.16 16:21
C’était quoi ce sourire ? Cassandra fronça les sourcils en le voyant. Rien dans tout ce qu’elle venait de dire ne méritait une telle réaction. A moins qu’il ne se moque de ce qu’elle venait justement de dire ? Si tel était le cas, l’evolve risquait de ne pas sortir du bâtiment sur le champ, par pure vengeance de la part de la scientifique. Mais elle s’était carrément trompée et ce qui sorti de la bouche de Shane la fit soupirer, pur cacher essentiellement ce qu’elle ressentait vraiment. C’était quoi ça ? Elle ? Une personne gentille ? Alors qu’elle n’hésitait pas à faire des expérimentations sur sa propre sœur ? Bien sûr qu’elle faisait d’innombrable tests avant de lui injecter quoi que ce soit, mais il pourrait arriver un jour où son sérum pourrait la tuer. Et il trouvait ça gentil ? Qu’il ne se fiche pas d’elle. Il était vraiment aussi naïf que ça ? Pauvre gosse. Elle allait lui dire le fond de sa pensée lorsque son regard croisé celui de sa jumelle, qui lui souriait presque de la même façon que l’autre evolve. Quoi ? Ils s’étaient ligués contre elle ? Elle leva les yeux au plafond pour montrer son exaspération à Catherine. Est-ce que ça valait vraiment le coup de répliquer quelque chose quand les deux personnes en face de vous allaient surement vous contre dire ? Non, bien sûr que non.

Elle reporta son attention sur Shane lorsqu’il reprit la parole et elle ne fut pas surprise par son refus. Peu d’evolves acceptaient de recevoir des sérums expérimentaux. Parfois plus dangereux que leur propre pouvoir. Si elle lui en voulait ? Pas le moins du monde. Ca avait toujours été entre Catherine et elle après tout et elle se contentait des rares cobayes volontaires qui pouvaient se présenter à elle. La scientifique fronça de nouveau les sourcils quand il lui communiqua sa pensée sur sa possible incapacité à guérir tous les evolves. En effet, même si elle avait cette prétention, pourquoi serait-elle celle qui trouverait ce que ses prédécesseurs avaient passé leur vie à chercher ? Mais quoi alors ? Abandonner tout simplement et baisser les bras ? Cassandra n’était pas devenue l’une des scientifiques les plus gardés pour arrêter ses recherches.

« Nous verrons. »
Lâcha-t-elle simplement.

Elle savait que c’était inutile de parlementer sur le sujet, puisqu’une partie d’elle était en accord avec ce qui venait d’être dit ; alors même que son égo ne pouvait pas l’accepter. Par contre, elle fut plutôt surprise par la suite. Guérir Catherine ? Pourquoi ça l’importait autant ? Alors qu’ils venaient juste de se rencontrer ? Et il acceptait donc de devenir un cobaye pour ça ? Franchement, elle ne savait pas quoi penser de ce gamin. Avait-il seulement idée de ce que cela pouvait impliquer ? Elle le regarda prendre sa sœur dans ses bras, ne sachant pas trop comment voir cette étreinte. Catherine quant à elle, était bien trop contente de sentir de nouveau une présence humaine contre elle, qu’elle passa ses bras autour de Shane, pour lui rendre son câlin. Elle se permit même de déposer un baiser sur son front et de murmurer un « merci » du coin des lèvres. C’était surement peu pour lui mais ça représentait beaucoup aux yeux de la jeune femme. Venir de nouveau ici ? Elle jeta un vague regard en direction de la scientifique avant d’hocher la tête.

« A une seule condition : que tu ramènes une viennoiserie de temps en temps ! »
Répondit-elle, en faisant un clin d’œil pour montrer qu’elle plaisantait et qu’elle acceptait évidement ses visites.

Comment pouvait-elle les refuser de toutes manières ? Elle était même excitée à l’idée de pouvoir parler avec lui. C’était un Ancien ! Il aurait surement plein de choses à lui raconter de son époque ! Ca la ferait voyager le temps de quelques minutes...

Cassandra sortit de la pièce pour se rendre vers l’ascenseur. Elle ne pensait pas avoir encore besoin de lui. Elle allait se mettre à travailler sur les échantillons qu’elle avait obtenu de lui et elle enverrait un eraser le chercher le moment venu. Alors qu’elle était en train de se faire le programme pour le reste de la journée et surement une bonne partie de la nuit, voila que Shane reprit la parole. Ne pouvait-il pas rester sans parler celui-là ? Il savait que... Elle se tourna vers lui pour lui jeter un regard noir. En effet, il n’était personne. Mais elle ne pu s’empêcher de continuer à écouter ce qu’il lui disait. Ce qu’il disait n’était pas dénuer de sens mais elle n’était pas totalement de cet avis. Bien sûr qu’elle devrait passer du temps avec Catherine, pour quelle autre raison elle se trouvait plus ici que chez elle ? C’était bien pour passer voir sa sœur aussi souvent qu’elle le pouvait... Quand elle n’était pas plongée dans ses recherches. Elle soupira en le voyant sautiller comme un lapin. Dire qu’elle faisait un petit rapprochement entre lui et sa jumelle. Si elle n’était pas aussi mal à cause de son état, aucun doute qu’elle pourrait lui ressembler... Avec quelques années de plus. Le détester ? Oui, elle ne l’appréciait pas trop mais... Elle se passa deux doigts sur sa cicatrice, sans vraiment faire attention avant de prendre -enfin- la parole.

« Je n’ai pas besoin que tu me dises comment je pourrais te tuer, j’ai tous les moyens à ma disposition... »
Quoi ? Il lui avait dit ça pour plaisanter ? Peut-être mais Cassandra n’était pas vraiment d’humeur à ça. « Et je n’ai pas non plus besoin d’entendre comment gérer ma relation avec ma sœur. Je sais ce que j’ai à faire. » Elle était sèche dans sa façon de parler, parce qu’elle n’avait pas apprécié qu’il lui dise sa façon de penser, qui n’était sans doute pas mauvaise. « Mais je te remercie de te proposer pour les sérums. Je te ferais venir ici lorsque j’aurais quelque chose de nouveau. »

Et oui, elle était sincère lorsqu’elle le remerciait. C’était surement étonnant mais c’était bien le cas. Une fois dans l’ascenseur, elle fut tentée de lui demander pourquoi il faisait ça, mais elle se retint. Qu’est-ce que cela allait changer de le savoir. Elle arrêta l’ascenseur au niveau de l’entrée et lui indiqua qu’il pouvait s’en aller.

« Je n’ai plus besoin de toi pour le moment. Et si tu veux voir Catherine, j’informerais qu’on t’y conduise. »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c h r o n i c l e s :: Centre de la Ville :: Centres de Recherche :: Edmonds Laboratory-
Sauter vers: