[PÉRIPÉTIE N°1 - GROUPE N°9 : MOIRA JESSE] # Cimetière

Malus
avatar
PNJ

Mer 18 Sep - 21:56

Cimetière
Mois : février 2013
Le jour venait de poindre alors que vous vous promeniez dans la dernière demeure de plus d’une personne. Vous rendiez visite à une personne disparue de votre passé lorsqu’une voix étonnamment attirante semble accoster un pauvre hère perdu qui s’en approche sans réfléchir. Curieux, vous vous approchez du buisson et découvrez à votre grande stupeur que c’est un aigle à terre qui vous parle. Il tente de s’approcher pour sortir du buisson et se cogne contre l’arbre. Vous remarquez alors qu’il est aussi myope qu’une taupe pourrait l’être et qu’il attire le malheureux pour lui faire dieu sait quoi. Trouvez un moyen de l’arrêter si vous ne voulez pas assister à la fin tragique de cet illustre inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Dim 29 Sep - 14:24

Pour toi l'étranger ne porte le nom d'Homme
que s'il te ressemble et pense à ta façon
Le temps était au beau fixe mais le moral de Moira ne volait pas bien haut. En effet, la demoiselle était morose depuis quelques temps. Elle ne voulait pas sortir, parler, penser. Elle vidait des bouteilles de vin, seul dans sa petite maison. Elle n’était pas alcoolique, loin de là, mais elle voulait que ses pensées s’évaporent en même temps que la boisson. Birdie, Oma, Shane, Lean, Preston, Jarod. Elle avait encore sur l’estomac les restes de ses dernières rencontres avec ces gens-là. Ou simplement leur absence.

Pour se sentir encore plus seule, quoi de mieux que de foutre les pieds dans un cimetière ? Moira passait de plus en plus de temps dans le coin. Elle venait parler avec sa mère. De tout, de rien. Surtout de rien en ce moment. Elle avait uniquement besoin d’extérioriser. Elle était en train de causer quand une voix l’interpela.

« Y’a pas quelqu’un qui puisse m’aider ? »

Elle sursauta, la main dans sa poche, et se leva d’un bond. Qui était là ? L’endroit était désert pourtant, elle avait bien entendu une voix. Peut-être est-ce qu’elle devait vraiment arrêter de boire. Elle se jura de cesser lorsqu’elle approcha du buisson d’où provenait la voix et qu’elle y découvrit un aigle, debout, fixant devant lui.

« Vous êtes là ? »

Elle sursauta. Cette chose parlait. Comment un oiseau pouvait-il parler ? Il se dirigea vers un arbre et tendis une aile vers celui-ci, comme pour lui serrer la main. Elle se passa une main sur le visage et secoua la tête.

« Faut vraiment que j’arrête le vin. »
Revenir en haut Aller en bas
Jesse McMillan
avatar
Humain
♦ age : 28

Feuille de personnage
Objets Possédés:
Points de Vie: +10
Points de Force: +0

Mar 1 Oct - 9:12

En vérité, il ne savait pas réellement ce qu'il était venu faire ici. Assurément, il devait avoir de la famille parmi les tombes installées ici mais il n'avait jamais eu le besoin de venir les visiter - ses parents installés loin d'ici, les seuls ascendants enterrés ici n'étaient que de vagues noms lancés au cours d'une conversation de son enfance. Il n'avait rien qui le rattachait à ces gens, à cette ville ni à ce cimetière. Pourtant il était ici à cet instant précis, déambulant entre les tombes en jetant des coups d'oeils à droite et à gauche, se faisant par moment la réflexion qu'il avait connu tel ou tel nom, personnage décati de son enfance et de son adolescence passées à les faire hurler de rage. Le blond eut un rire silencieux, avisant finalement une tâche sombre, seule autre signe de présence humaine jusqu'à maintenant. D'humeur bavarde, le soldat accéléra le pas, rejoignant la silhouette qui se tenait là face à... Un buisson ? Et qui semblait parler seule, du surcroit. Sans rien dire, le blond étudia la silhouette, jetant un vague coup d'oeil à la chose brune ramassée sur le sol. Un piaf. Un sourire cruel aux lèvres, le blond attrapa une pierre qui trainait là, visant avec aisance l'une des serres crochues du piaf pour la percuter avec le rire clair d'un enfant cruel.

« Génial, un aigle. Ca faisait un bail que j'en avais pas vu un d'aussi près... »

Tout à sa joie d'avoir trouvé une victime pour ses divaguations diurnes, le blond ne s'avisa qu'ensuite de la jeune femme qui se tenait là.

« Kellerman ? La voix était presque hargneuse - il n'arrivait pas à piffer cette femme. Elle l'insupportait au plus haut point quoi que sa plastique rattrapait bien des choses, songea-t-il en lorgnant la jeune femme et ses attributs féminins. On déserte la caserne, alors ? Tout ça pour un piaff visiblement incapable de voler, en plus. »

Il faisait rebondir le second caillou sur la paume de sa main, songeant encore à qui l'envoyer. La fille, l'oiseau ?
Revenir en haut Aller en bas
http://chronicles.rpgboard.net/
Malus
avatar
PNJ

Mar 22 Oct - 20:09

Pendant que nos joyeux drilles continuent de bavasser et de s'échanger des mots doux, bientôt peut-être même des petits cailloux, l'animal est sorti de sa cachette. Il darde de son regard myope l'humain qui va devenir son diner mais il doit distraire les deux autres présences qu'il sent sinon son plan pourrait être mis à mal.

"Vous allez danser une salsa enflammée" susurre-t-il avec un accent digne vache espagnole apprenant le russe. "Puis vous vous embrasserez" L'aigle se dit que son stratagème suffirait à distraire les intrus et peut être même à les manger après. Le charme sera rompu juste après le baiser. Pendant ce temps, il reprend sa rengaine pour faire en sorte que sa proie s'approche.

"Vieeeennnns, aie confiiiannceeeeuhuh".
Revenir en haut Aller en bas
Malus
avatar
PNJ

Lun 16 Déc - 2:04

Bon ! Il est grand temps de terminer cette péripéthie, mais avant on va donner la solution pour chacun quand à comment il fallait maitriser l'animal ^^

Pour ce drôle d'oiseau, il fallait lui faire écouter sa propre voix via un enregistrement sur n'importe quel appareil x)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[PÉRIPÉTIE N°1 - GROUPE N°9 : MOIRA JESSE] # Cimetière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c h r o n i c l e s :: Un jour, ailleurs... :: Dans le passé :: Rps d'évènements-