[EVENT TRANSITION] A Link to the Past

Le Régisseur
avatar
PNJ

Lun 5 Mai - 22:02

Le soleil pointe à l'horizon tandis que la brume matinale vous caresse les joues. Qu'est-ce que vous faites ici ? Seul vous le savez... Vous et peut-être ces quelques inconnus autour de vous. Peut-être que vous les avez déjà vu, peut-être pas d'ailleurs, mais vous êtes tous rassemblés en ce lieu unique en ce jour d'Avril 2013. Vous êtes encore loin d'imaginer ce qui se trame dans l'ombre, cette chose qui vous changera la vie... Qui changera la face même du monde... Pour le moment vous vous contentez de vivre votre vie comme si demain allait-être le jour d'après...

+L'event est ouvert, pour le moment et pour 2 semaines, tous les personnages du passé pourront faire un ou plusieurs petit posts dans ce topic. Pour ceux du futur encore un peu de patience, votre tour viendra très bientôt ~
Revenir en haut Aller en bas
http://chronicles.rpgboard.net
Jesse McMillan
avatar
Humain
♦ age : 28

Feuille de personnage
Objets Possédés:
Points de Vie: +10
Points de Force: +0

Mar 6 Mai - 22:10

Il n'y avait aucune explication à sa présence ici.
Il avait quitté la caserne assez tôt, les mains dans les poches et la clope au bec, se mouvant paresseusement dans l'air frais de ce matin d'avril où le soleil tardait à percer l'épaisse couche de nuages. Tournant en rond dans les quartiers de son enfance, il avait fini par s'éloigner des rues qui s'éveillaient, s'enfonçant dans les méandres encore endormis de la ville.
Visiblement, il n'était pas le seul à avoir eu cette idée.
Le blond s'assit sur un banc, renversant la tête en arrière et fixant le ciel, laissant sa cigarette se consumer au bout de ses doigts.
D'ici quelques dizaines de minutes il devrait se relever, retourner à la caserne.
Mais pas encore, pas maintenant. Il pouvait encore profiter de ce matin tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
http://chronicles.rpgboard.net/
Enoch Livingston
avatar
Humain
♦ age : 26

Feuille de personnage
Objets Possédés:
Points de Vie: +10
Points de Force: +0

Mer 7 Mai - 18:28

Il est encore tôt et le voici déjà en retard.
À grands pas – mais sans courir, il ne faut pas exagérer – Enoch traverse la place, fend la foule que vomit le bus, indifférent à l'espace qui enfle et se désemplit autour de lui. Le nez dans le journal du jour, pas le sien par manque de solidarité, il épluche les nouvelles à l'économe de ses yeux tout en se dirigeant vers son lieu de travail. Difficile de distinguer les hautes tours des bureaux avec cette brume persistante, mais il avance au radar, trop habitué à cet ennuyant trajet matinal. Rien d'intéressant à retenir dans ces dix pages recyclées estampillées label glauque, si ce n'est que l'enquête sur la mort de l'adjoint au maire patine dans la semoule. Sauf que ça, il le sait déjà.  
Il a ses éternelles Converses grises aux pieds, son écharpe blanche vissée autour du cou comme un fin drapeau à la rescousse de températures pas si chaudes, et il dépasse tous ces gens sans les voir.
Il dormirait bien encore quelques heures ; son cerveau est dans le cirage.
signature


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Ven 9 Mai - 11:35

Liam se réveilla en sursaut, essuyant au passage un long filet de bave qui coulait de sa bouche. Déboussolé, il regarda autour de lui. Il se trouvait dans la rue, assit sur son gros sac pour éviter de se le faire choper, une chope de bière à moitié vide toujours vissée entre ses doigts. Il avait depuis quelques temps la fâcheuse manie de garder les poings fermés lorsqu'il dormait.
Il n'avait pas trouvé d'abris pour cette nuit-ci, alors il avait jeté son dévolu sur ce banc, légèrement camouflé, mais pas trop. Il savait que personne ne viendrait le déranger : son apparence avait tendance à faire fuir les gens, et c'était plutôt quelque chose de positif. Au moins, on ne le faisait pas chier.

L'homme avait tout de même eu froid. Sans s'en rendre compte, il s'était emmitouflé dans son gilet noir, la capuche enfoncée sur son crâne et la fermeture remontée jusqu'au menton. Quelle idée de dormir dehors, aussi ! Le vent avait beaucoup soufflé, et même s'il n'avait pas été trop embêté par les esprits, il n'avait pas super bien dormi.

- Con de fantôme
, marmonna-t-il en étirant ses muscles ankylosés.

L'un d'eux avait eu la bonne idée de chuchoter un superbe 'Je te vooooois' bien sinistre à l'oreille de Liam, et ce dernier, perdu dans son sommeil, avait fait un bond de dix mètres avant de sortir son flingue de son sac pour le pointer sur tout ce qui bougeait, ou ne bougeait pas. Il avait par la suite mis un long moment à se rendormir.

Quoiqu'il en soit, à ce jour, Liam n'avait pas grand chose à faire. Il travaillait surtout le soir, dans un grand restaurant. Pour faire la plonge. Et à vrai dire, il y allait tellement rarement qu'il pensait avoir été viré, mais sans en être sûr.
Le programme de sa journée était donc simple : chercher et faire disparaître toutes les affiches 'Have you see this guy ?' avec sa face dessus de la ville. C'était chiant, ouais. Mais il n'avait rien d'autre à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Ven 9 Mai - 20:04


Sans but, l'homme posait un pied devant l'autre. Il se laissait guider par ses jambes encore affaiblies et prenait simplement garde de bien conserver son visage dans l'ombre de son couvre-chef. Son oeil droit demeurait masquer par un bandage et la seule cerne visible prouvait que ses nuits avaient été agitées. Son insomnie était la raison même de cette promenade silencieuse. Depuis combien de temps marchait-il ? Où se trouvait-il ? Il n'en savait rien mais ne s'en intéressait pas. L'evolve respirait la brise fraîche et évitait soigneusement le peuple hyperactif de la ville. Rien n'attirait le regard sur lui. Pour une fois, il faisait profil bas...
Revenir en haut Aller en bas
Shane Treazler
avatar
Evolve Connu
♦ age : 24

Ven 9 Mai - 22:20

Shane bailla un peu en plaçant sa main devant sa bouche. Si son visage était caché par un capuchon placé sans doute un peu trop rapidement, on pouvait sans doute tout de même y lire des cernes partant du creux de ses yeux, courant le long de ses pommettes avant de s’achever sous le lobe de ses oreilles… Hyperbole ? Peut-être… Mais lui aurait sans doute affirmé le contraire tant son esprit nageait dans le vague… Qu’est-ce qu’il fichait ici en cette matinée ? Il ne s’en souvenait absolument pas. Il ne pouvait qu’espérer qu’Alice, qui le précédait, le savait, elle... La seule chose qu’il savait s’était que pour se balader en ville, il valait mieux partir soit le matin, soit le soir, histoire de rester le plus discret possible…
Si son esprit s’était un peu moins égaré, peut-être aurait-il reconnu le blondin assis sur ce banc devant lequel il venait de passer… Peut-être aurait-il relevé une insulte lancée aux esprits à côté de lui. Peut-être encore qu’il aurait détourné les yeux pour observer ceux de cet inconnu au physique si singulier. Mais au lieu de tout ça, il se contenta d’observer au loin avec un sourire cette personne qu’il connaissait et qui avançait sans même regarder ou il mettait les pieds. Puis, après cette brêve pause, il détourna finalement le regard avant de se remettre en chemin auprès d’Alice.
signature




Merci Jesse, Alex', Moira et Pioupiou pour ces signas ! Je vous adore toutes <3

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alice Ace
avatar
Evolve Connu
♦ age : 24

Ven 9 Mai - 22:52

Il fallait nous lever à cette heure pour descendre en ville. Mais il fallait avouer qu’il était difficile pour moi de garder mes repères et la tête claire après ce réveil aux aurores, la fatigue accumulée, le stress, le temps encore froid. J’enfonce mon nez un peu plus dans mon écharpe et mes doigts agrippent le rebord de mes manches trop larges. Mes cernes n’équivalent pas celles de Shane mais elles ressortent sur ma peau diaphane et je peine à faire bien attention à ce qui m’entoure, ce qui est potentiellement dangereux. Nous arrivons aux abords de la ville et je vérifie une dernière fois que mes cheveux sont bien tous massés sous la grande capuche de ma parka verte avant de continuer à avancer, non sans vérifier la présence de Shane derrière moi. J’ai dans l’idée d’aller chercher de l’eau et des médicaments qui sont primordiaux dans notre cadre de vie.

J’accélère un peu au vu de la foule déjà présente, devenant une ombre parmi les autres, me fondant dans la masse pour passer inaperçue. Mes yeux émeraude balayent la place que nous sommes entrain de traverser pour jauger le chemin le plus court en réfléchissant aux autres tâches que nous pourrions faire tant qu’à être descendus en ville. Mais je renonce bientôt en voyant son état de fatigue et en jugeant le mien, nous ne sommes ni l’un ni l’autre dans un état assez frais pour garantir notre propre sécurité. Aujourd’hui ce sera repos et détente, autant que faire se peut. Je croise rapidement le regard de quelques passants, croit reconnaître l’un d’entre eux par sa carrure fragile, passe rapidement à autre chose, voit un type qui boit déjà à cette heure et des illustres inconnus, il est temps de se remettre en route.
signature




Merci Lisa et Kendie pour les signas et Jesse pour mon sublime avatar ♥

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Warren C. Grayson
avatar
Evolve Connu
♦ age : 25

Feuille de personnage
Objets Possédés:
Points de Vie: +10
Points de Force: +0

Sam 10 Mai - 18:17


Il avait réussi.
La lumière du jour, même grise et déprimante, l’aveuglait proprement ; mais après l’artificielle dont il avait du se contenter là-dessous, c’était une petite chose simple à apprécier, autant que respirer l’oxygène du dehors et non celle stérilisée. Il avait réussi à sortir de ce cauchemar presque trop irréel pour sembler vrai. Il ne savait pas où il était, où il se rendait, encore moins quel jour il se faisait mais mettre de la distance entre la prison aseptisée et lui était la seule information cohérente qu’il réussissait à filtrer entre ses méninges embrumées. L’adolescent n’aurait su redonner tous les détails de l’escamotage de l’avant-veille, ni même des informations à son propre propos ; la faute aux résidus des calmants à hautes doses que son organisme n'avait pas encore éliminés. Il avait couru tant bien que mal malgré les diverses douleurs lancinantes, s’était caché, avait craint cent fois qu’ils le retrouvent à chaque arrêt obligatoire mais avait réussi à les semer par un miracle sorti de nulle part. L’énergie du désespoir, sans doute.

Mais elle ne l’aidait plus, cette adrénaline, et le froid piquant transperçait sans mal le sweat-shirt trop grand en partie détrempé qui lui servait de maigre protection par-dessus les contusions, le genou écorché d'une sale chute et l’immonde pyjama blanc qu’ils arboraient tous. La capuche rabattue masquait le bandage autour de sa tête qu'il n'avait pas osé arracher de peur de ce qu'il cachait d'encore douloureux. Débouchant sur une place animée malgré l’heure matinale, il s’écarta de la foule pour raser les murs lentement en boitant, faisant profil bas. Il devait faire pitié, et ne tarderait pas à attirer l'attention -il pourrait alors trouver de l'aide. La tête lui tournait –faim, soif, manque ?- et il craignait de tomber par terre en s’arrêtant pour souffler en vacillant. Il ne tiendrait plus longtemps, poussé dans ses derniers retranchements.
Revenir en haut Aller en bas
Varig Cross
avatar
Eraser
♦ age : 28

Feuille de personnage
Objets Possédés:
Points de Vie: +10
Points de Force: +0

Mar 13 Mai - 1:24

Précédemment

La journée commençait à peine à Madison, mais Varig était déjà plein de sujets de réflexion des plus stimulants. Et l'un d'eux marchait à côté de lui.

Caitlyn, une gamine qui mentait avec un aplomb aussi remarquable que son accent britannique.
Il l'avait rencontrée par hasard apparemment occupée à fouiner autour de la même cible que lui. Fouineuse et menteuse, finalement ils ne manquaient pas de points communs songea-t-il avec ironie.

Depuis qu'ils étaient partis de l'église quelques minutes plus tôt ils n'avaient pour ainsi dire pas échangé un seul mot. L'agent en profitait pour réfléchir, mais ce silence n'augurait rien de bon sur l'état d'esprit de "Caitlyn". Enfin un problème à la fois.

Machinalement il continuait à observer son environnement. A mesure qu'ils se rapprochaient de la rue marchande, les rues se remplissaient peu à peu d'une foule matinale.
Ils étaient presque arrivés à destination quand ils débouchèrent sur une place.
Le regard de l'agent passa sur les lieux et les visages sans s'attarder. Pourquoi l'aurait il fait? Pourquoi se serait il concentré sur autre chose que ses réflexions? Pourquoi son sourire aurait-il vacillé ou son pas ralentit?

Au lieu de ça il se contenta de s'adresser à celle qui l'accompagnait, sans se départir de son sourire ou de la bonne humeur qui caractérisaient sa couverture.

-Reste près de moi, il y a plus de monde ici.
signature


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Ven 16 Mai - 0:15

Intérieurement, Elena bouillonnait.
La journée semblait avoir duré une éternité; pourtant, il était encore tôt dans la matinée. L'heure pour de nombreuses personnes de se rendre sur leur lieu de travail : on en croisait ça et là, se pressant sur les pavés de la ville.
Elle enchaînait les pas mécaniquement, sans jeter le moindre coup d'œil à ce qui l'entourait. Elle avait cette sensation désagréable d'être prise au piège. Elle savait ce qu'il l'attendait au terme de cette marche. Une évidence qui ne manquerait pas de lui revenir de plein fouet au visage une fois arrivés à destination : elle était tombé sur plus malin qu'elle.
Varig tenait les rennes, et pouvait désormais faire ce qu'il souhaitait.

La jeune femme serrait les poings, dans l'espoir que les tremblements qui parcouraient son corps cessent. Le sol semblait s'affaisser à chacun de ses pas. Le seul fait de respirer manquait la faire vomir. Tout se bousculait dans son esprit.
Après avoir découvert qu'elle était dotée d'un don aussi fascinant qu'effrayant, voilà qu'un parfait inconnu un peu trop curieux s'obstinait à ne pas la laisser filer. Il semblait que le destin avait décidé de s'acharner sur elle aujourd'hui.
Et ce n'était que le début.

Varig la fit soudainement sortir de ses pensées lorsqu'il l'invita avec un air faussement protecteur à se rapprocher de lui. Sans sa remarque, Elena aurait à peine remarqué que la foule s'était faite plus dense. Elle s'exécuta, sans un mot pour son geôlier.
L'air lui sembla encore plus irrespirable, près de lui.
La blonde songea un court instant que cette foule pourrait lui permettre de s'échapper, mais y renonça aussitôt. Son état ne le lui permettait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Sam 17 Mai - 17:10

La jeune femme marchait d’un bon pas dans les rues de la ville. Il fallait qu’elle réussisse à se rendre à son stage à l’heure. Sa cousine avait été en retard. Comme toujours, en fait, cela ne changeait jamais avec celle-ci. Elle la suivait d’un pas presque traînant.
C’était à en penser qu’elle n’avait aucun lien de parenté. Si ce n’était de leur apparence physique, on pourrait juste croire qu’elles étaient deux amies. Quoi qu’il en venait même difficile d’en croire autant vu leur tempérament réellement différent. En effet, Amber était tout le contraire de sa cousine. C’était d’ailleurs pourquoi  c’était elle qui l’accompagnait. Le directeur du stage avait demandé à ce que ses trois stagiaires amènent une personne relativement proche d’eux au niveau génétique, mais totalement différent au niveau comportemental.

Cela ne faisait que quelques instants qu’elles étaient ensemble et Cassidy avait déjà envie d’étriper sa cousine sur le lieu public où elle se trouvait. Elle lui avait juste demandé de porter des vêtements… plus appropriés qu’à l’habitude. Son jean super court et délavé accompagné de sa camisole transparente avec un sous-vêtement presque inexistant n’était pas ce que Cassidy considérait comme «plus approprié». Comment une fille qui allait avoir 21 ans dans deux mois pouvait s’habiller ainsi? Et puis, nous étions en avril! Pas en plein de mois de juillet lors de la canicule.  

-Pourquoi tu t’habilles avec des fringues trop grandes?

Cassidy grinça des dents et ne fit que répliquer sèchement :

-En avril, ne te découvre pas d’un fil…

L’autre répondit par une monosyllabe interrogative, mais n’eut pas d’autres précisions pour autant. Si Amber pensait réellement qu’elle allait avoir le droit à une liste de toutes les expressions courantes et à leurs définitions ce matin-là alors qu’elles étaient en retard, elle se mettait directement le doigt dans l’œil.

L’air était plutôt frais, mais quelque chose semblait étrange. Rien de bien spécial, c’était juste le genre d’impression qu’on pouvait avoir de temps en temps. Cassidy se disait que ce devait être la présence de sa cousine. La jeune femme mit ses lunettes soleil en poussant dans le dos d’Amber pour qu’elle accélère un peu le rythme.
Une fois à l’intersection, Cassidy se décida à sortir un manteau de sa bourse et le tendit à sa cousine. Elle prit bien soin de vérifier que ses échantillons de leurs ADN étaient toujours là et intactes.

-T’as pas un peu froid?
-Oui, mais j’ai rien d’autre à me mettre sur le dos, en Arizona, il fait déjà 30 degrés à l’ombre, dit-elle en enfilant le manteau avec une pointe de dédain.
-Sudiste va.

Une fois le feu vert, elles se mirent à marcher pour se retrouver dans un coin de la ville où la foule était étrangement très dense. Cassidy remarqua même un homme tentant de protéger sa petite soeur en la rapprochant de lui. La jeune femme ne semblait pas tout à fait de bonne humeur.

Cassidy les regarda plus attentivement. Elle était blonde, lui brun, presque noir. Quelque chose clochait, les risques qu'ils soient de la même famille étaient énormément minces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Mar 20 Mai - 6:30

C’est un jour comme les autres, pas plus spécialement extraordinaire qu’avant-hier ou peut-être demain. Et Jarod ne se sent pas spécialement différent de d’habitude, pas plus grognon ou plus joyeux qu’à l’ordinaire. D’ici peu de temps, il faudra qu’il aille au commissariat prendre ses fonctions, s’enfermer dans un bureau et se noyer sous un tas de papiers avec une bonne dose de café noir tout en espérant ne pas avoir à essuyer d’emmerdes toute la sainte journée. Un peu de tranquillité de temps à autre n’a jamais tué personne.
Mais en attendant ce moment, et puisqu’il n’est aucunement pressé, il se retrouve ici à traînasser dans des rues qu’il connaît presque par cœur à force de les avoir arpentées, à profiter de l’air frais matinal, de la quiétude d’un espace encore un peu endormi, des premiers rayons de soleil qui percent timidement la brume. Il s’engouffre dans un tabac pour se racheter des feuilles et se roule sa première clope de la journée tout en observant d’un œil distrait les quelques passants qui occupent déjà les environs. Il lui semble reconnaître non loin une donzelle qu’il a eu dans son bureau la semaine passée mais ne va pas se rapprocher pour confirmer cette impression, et à quoi cela servirait-il de toute manière ?
A la place, il embrase le bout de sa cigarette et profite d’une petite dose de nicotine, son attention perdue dans des pensées passagères.
Revenir en haut Aller en bas
Le Régisseur
avatar
PNJ

Lun 26 Mai - 21:50

Et voici la suite, mes enfants...
A LINK TO THE PAST
Revenir en haut Aller en bas
http://chronicles.rpgboard.net
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

[EVENT TRANSITION] A Link to the Past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c h r o n i c l e s :: Un jour, ailleurs... :: Dans le passé :: Rps d'évènements-