Judy Thyde - La science doit réagir... (fini ~)

Judy Thyde
Scienti EE (1)

Lun 9 Juin - 17:37

crédit avatar • ft. Original from: Kazari Tayu


profil

nom : Thyde
prénom(s) : Judy
âge ; date de naissance : 26 ans ; 5 Décembre 2187
sexe : Femme
nationalité ; origines : Madison, Américaine
statut civil : Célibataire
métier : Scientifique, recherche sur les génome des evolves.
groupe : Scientifique Département d'étude des evolves.


point de vue vis-à-vis des evolves : Personnes extrêmement dangereuses, doit intervenir pour éviter qu’ils ne nuisent.
point de vue vis-à-vis des erasers : Garant de la paix, mais veille tout de même à ce qu’ils n’abusent pas de leur pouvoir
point de vue vis-à-vis des scientifiques : Ses collègues, rejette ceux qui travaille à accroitre les pouvoirs, travaille dans la bonne entente avec les autres.



taille : 1m65
poids et corpulence : 62 kg, faible gabarit.
couleur de peau : Blanche
couleur des yeux : Bleu cristal
couleur des cheveux : Châtain clair
style vestimentaire : Vêtements légers
signes particuliers :Une cicatrice cachée par son cuir chevelu à l’arrière de la tête


HISTOIRE

5 Décembre 2187, dans un petit Hôpital de Madison…

« Regarde ! Elle ouvre les yeux ! »
« Salut toi… Tu es tellement mignonne ! »
« Judy… »

Si l’on ne s’étendait pas sur les cris de douleur de Heather Thyde et des paroles rassurantes de son mari mêlé au cliquètement des machines, c’était sans doute les premiers mots que l’enfant du entendre au milieu de ses cris.
Pourquoi, pour une femme, vouloir souffrir pour mettre au monde une enfant, dans un monde où tous les moyens à portée permettaient d’éviter l’accouchement ? Dans un monde ou les enfants pouvaient naître dans les conditions bien meilleures et sans le moindre risque pour lui ou pour sa mère ? Les Thydes n’étaient pas une famille des plus fortunés, mais ils n’en avaient jamais réellement eu besoin en réalité. Depuis les quelques années de couple qu’ils avaient vécu, monsieur Thyde avait appris bien à ses dépens que madame Thyde possédait des coutumes familiales l’obligeant à faire les choses de manière le plus retro possible… Mais il n’en avait pour autant jamais souffert, l’un comme l’autre, et si madame Thyde mettait un point d’honneur à respecter une tradition qu’elle tenait depuis des générations, monsieur Thyde avait choisi de l’accepter en l’épousant…


Novembre 2191

« Alors Heather ? Comment se porte ta petite Judy ? »
« Ma fille est la digne héritière de sa mère. Je l’ai élevé comme ma mère m’a élevée et comme sa mère avant elle l’avait élevée. J’éprouve tout de même quelques regrets, parce que je me souviens à son âge que ce n’était pas facile, mais… Mais elle n’a pas l’air de le prendre mal… Ce serait même plutôt l’inverse… »
« Ah ? C’est pourtant vrai que vous avez un mode de vie qui sort de l’ordinaire. »
« Mais justement… C’est ce qui semble lui plaire… »

Dès son plus jeune âge, Judy devait faire preuve de courage, du moins de ce que l’on aurait pu penser. Ses parents, et en particulier sa mère l’élevait de manière rustique. Il ne fallait pas escompter sur les dernières technologies et sur autre chose qu’un bon vieux feu de cheminée pour se réchauffer en hiver, il en était tout simplement hors de questions ! Mais la jeune fille n’en espérait guère moins. Dans les premières années de sa vie, elle n’était pas en âge de comprendre les différences de son mode de vie avec celui des autres enfants. Quelques années plus tard, elle en tirait une certaine fierté auprès de ses petites camarades. Pourtant, ce n’est encore que plusieurs année après que Judy pu comprendre la réelle raison pour laquelle cette tradition était née, lorsqu’elle posa la question à sa mère. « Cette tradition n’est pas née par hasard… Tu te souviens, chaque année, à la même époque, nous commémorons ce que dans la famille nous nommons « la disparition ». Tu sais ce que c’est ? Tu as du en entendre parler à l’école. Il y a de cela des années, un nombre important de personne a disparu sans que l’on sache comment ni pourquoi. Ils se sont juste volatilisés, comme ça. Et bien vois-tu, l’une de nos ancêtres a perdu l’un de ses proches dans la disparition… C’est comme si le temps c’était arrêté pour elle. Pour ne pas l’oublier, elle a donc fait adopter à ses enfants ce style de vie… Bien que le style est subit quelques changements depuis les années 2000, tu l’imagines bien, cette tradition a toujours duré jusqu’à aujourd’hui. Depuis, c’est devenu quelque chose que nous nous communiquons de génération en génération… Une preuve d’amour en quelque sorte. »
Et puis ce fut l’étincelle. La petite amorce à un événement bien plus grand. Un déclencheur pour une vie bien complexe. Pour certain cela n’aurait été qu’une histoire qu’ils auraient oublié, pour d’autre, ç’aurait été un conte à raconter à ces enfants… Mais Judy elle y vit une curiosité sans pareille. L’un de ces ancêtres avait disparu et jamais personne n’avait réussi à le retrouver… Pourquoi avait-il disparu ? Comment cela se faisait-il que personne ne puisse seulement répondre à cette question ? Au fond, même enfant, elle prenait cela à cœur, et c’est ce qui guida ses choix au cours des années qui suivirent…


Juillet 2198

« Monsieur Georges Thyde… Pouvez-vous m’expliquer la raison de votre présence ici…. ? »
« Vous le savez tout comme moi ! Je viens porter plaintes contre les Faiders ! »
« Oui… Nécessairement… Mais vous savez, la petite Judy n’est pas non plus innocente dans l’affaire… »
« Le fait qu’elle se soit énervée était une raison suffisante pour la ruer de coup au point de l’emmener à l’hôpital et de lui laisser des hématomes sur tout le visage ! »

Judy, depuis qu’elle était toute jeune, n’avait jamais su garder sa langue dans sa bouche… Elle disait toujours ce qu’elle avait sur le cœur même si cela lui attirait bien des problèmes. Ça, et surtout cette manie à hurler lorsqu’elle se mettait même un tout petit peu en colère. Avec un tempérament pareil, bon nombre aurait pensé qu’elle en venait facilement aux poings lorsque quelque chose ne lui plaisait pas, mais c’était tout le contraire… Elle aboyait fort, aurait-on pu dire, mais elle fuyait la violence comme la peste. A chaque manifestation de celle-ci, elle se rétractait sur elle-même et tremblait de tous ses membres sans même savoir comment réagir. Bien curieuse pathologie quand on y repensait mais qui venait sans doute de la seule fois où elle avait tenté de se battre avec une autre gamine qui lui avait clairement fait comprendre qui était la patronne… Cela laisse des marques pour ainsi dire… De plus, loin d’être malhonnête, elle gardait tout de même ses petits secrets. Après tout, si elle omettait, par pure mégarde, de dire qu’elle avait fait telle ou telle chose, elle ne mentait pas, n’est-ce pas ? Ils n’avaient qu’à mieux se renseigner ! Et si la jeune fille pouvait donc parfois tromper des inconnus, il n’en était pas de même pour sa famille et ses amis les plus proches… Elle se refusait à leur mentir tout comme à leur faire du tort. En revanche, c’était pour elle un contrat implicite. Si elle leur faisait preuve d’autant de respect, eux n’avaient aucun droit de lui faire du tort. Et au vue de la rancune dont était capable la jeune fille, rancune qu’elle conserverait toute sa vie durant, mieux valait ne pas rompre sa part du contrat.


Mars 2206

« Non… T’es sérieux ?! Tu sors avec elle ?! »
« C’est la femme de ma vie… J'ai jamais ressenti ça avant... J’suis amoureux… »
« Mec, va pas trop vite ! Si jamais tu te plantes… »
« Je suis sûr de mes sentiments ! »
« C’sont pas les tiens que j’remets en cause… »

Des études dans la biologie au niveau cellulaire… Personne n’aurait deviné que Judy s’engagerait sur cette voie. Encore moins ses parents puisqu’elle devait manipuler la plupart du temps des technologies avancées qu’elle n’avait jamais touché auparavant. Non pas qu’elle s’en sorte mal, mais c’était contraire à sa personnalité… En réalité, il l’aurait vu marchande dans une boutique d’antiquité que cela ne les aurait pas surpris. À la place, il y avait désormais un monde entre son bureau et son appartement. Pourtant son ambition était raisonnée. Malgré sa passion pour une époque ultérieure, elle se devait de savoir comment avait disparu ses ancêtres. Et quoi de mieux pour le comprendre que d’observer la piste des evolves qui étaient apparus presque simultanément ! Certes cette option avait déjà été largement explorée et personnes n’avait su faire de rapprochement entre cette hypothèse et des faits. Mais peut-être n’avait-il pas exploré la bonne option ?
C’est au cours de cette année qu’elle rencontra Matt. Un charmant garçon qui lui avait plu après près de trois mois depuis leur première rencontre. Elle commença donc à sortir avec lui. Elle l’appréciait énormément et lui sans doute encore plus. Pourtant, après quelques temps. La passion s’envola ? La lassitude débuta ? Qui sait… Peut-être qu’elle s’était tout simplement aperçu qu’elle n’était pas prête à partager sa vie avec quelqu’un… Que cela serait une contrainte qu’elle ne pourrait braver et que cela lui apporterait plus de problèmes qu’autre chose… Le fin mot de cette histoire est, qu’après quelques mois de vie amoureuse, elle le repoussa, tout simplement… Du moins elle aurait aimé que ce soit simple… La passion du jeune garçon toujours à son summum le conduisait à agir de manière déraisonnée. Il ne la lâchait plus… De plus en plus il cherchait à se rapprocher d’elle au point de la suivre jusque chez elle, ou encore l’attendre dans un coin de rue simulant le hasard. Mais elle n’était pas au bout de ses peines…
C’est le jour où, n’y tenant plus, elle décida de lui hurler au visage de s’en aller et de ne plus jamais l’approcher qu’elle fit ce qu’elle considérerait par la suite comme la plus grosse erreur de sa vie. Ce jour-là, Matt du prendre la claque de sa vie. Il resta bouche bée durant un instant, ne comprenant pas trop ce qui lui arrivait. Une larme coula le long de sa joue. Judy éprouva d’ailleurs un terrible malaise à cette vue. Malgré tout ce qu’elle venait de lui dire, il restait un garçon avec lequel elle avait partagé de forts sentiments. Et on ne peut aussi facilement rayer des sentiments qui se sont manifestés jusqu’à un tel extrême. Mais cette gêne n’eut pas le temps de durer. Un séisme aussi violent que soudain se déclencha. D’abord de faible magnitude, celui-ci grimpa à une vitesse folle alors que les fondations tremblaient sur elles-mêmes. Judy fut prise au dépourvu, ne comprenant pas dans un premier temps ce qui venait de se passer, la vérité lui éclata en plein visage lorsqu’elle vit le visage décomposé de Matt. Non… Il ne pouvait pas… Une colonne s’ébranla fauchant une lycéenne au passage. Toute la population environnante était en panique. Il fallait comprendre, les crises de pouvoirs se faisaient rare dans les temps présent, et lorsqu’elle se déclenchait, elles étaient en général rapidement maitrisés par une troupe d’erasers… Les evolves potentiels étaient suivis de près. Mais peu importe les précautions entreprises pour sécuriser une zone… Un danger restait un danger… Elle laissa échapper un cri paniqué à la vue du sang de la jeune fille qui s’écoulait sur le sol. Dans un instant de lucidité, elle se rapprocha du jeune homme, le saisissant par les épaules et l’implorant d’arrêter en affirmant que ce n’était pas ce qu’il voulait. Cependant, il la repoussa d’une gifle qui l’envoya voler au sol, ne s’arrêtant pas, aveuglé par une colère et une tristesse féroce. La dernière chose dont se souvint la jeune fille de ce jour fut, au moment où elle tombait, le regard noir que lui jeta le garçon et la douleur de la chute sur le bitume qui la fit plonger dans l’inconscience.
De cette histoire elle garderait des séquelles toute sa vie, et peut-être jusqu’à sa mort. À son réveil, elle apprit que Matt avait été arrêté et appréhender puis enfermé. Son pouvoir venait de se réveiller, il n’avait encore jamais été recensé en tant qu’evolve et ignorait lui-même en être un. Il avait exprimé des regrets quant à ce qui s’était passé. Mais Judy avait « compris » une chose… Elle n’avait vu aucuns regrets dans ce regard plein de colère. Pas de regrets dans la conduite qu’il avait eue lors du séisme. Pas de regrets lorsqu’elle avait chuté après tout ce qu’ils avaient partagé… On ne pouvait faire confiance aux evolves, pas plus qu’ils ne pouvaient se faire confiance… Si elle devenait scientifique, elle savait ce qu’elle devrait faire…


Un jour de 2213, centre de Madison.

« Elle en a parcourue du chemin notre petite Judy… »
« En effet… Quand on la regarde maintenant, on ne la reconnait presque plus… »
« Ta fille est devenue une belle jeune femme pleine de vigueur, aussi belle que sa mère… »
« Reste que ce n’est pas en se passionnant pour les vieilleries du début des années 2000 qu’elle va se trouver un mari ! »

Judy avait vraiment grandi et muri… Elle qui plus jeune s’était laissé pousser ses long cheveux clairs, avait décidé de les couper court pour ne plus qu’il la gêne et appréciant d’avantage l’air que cela lui donnait. La cicatrice qu’elle conservait à l’arrière du crâne lui remémorait une époque qu’elle ne pourrait oublier. Une époque qu’elle ne devait pas oublier. Ses yeux bleutés étaient toujours ouverts sur le monde mais son aventure passée l’avait changée. Celle qui auparavant pouvait accorder sa confiance en quiconque ne pouvait s’empêcher de garder une méfiance envers les evolves… Il fallait la comprendre, elle avait aimé un evolve pendant un temps, elle avait partagé des expériences, des sentiments avec lui. Mais tout cela lui était finalement revenu en pleine face et avait mis en danger tellement de personnes. Comment croire un seul de ces êtres si singuliers après ça ? Comment croire en des individus qui pouvaient déclencher un cataclysme pour un simple excès de sentiments ? C’est pour cela que, depuis quelques années, elle consacrait tout le temps de ses recherches à un moyen de supprimer le pouvoir chez un individu… Et elle ne comprenait d’ailleurs pas les personnes qui souhaitaient faire une fixation sur un pouvoir. Un pouvoir était dangereux peu importais la manière de voir les choses. Hors, la meilleure façon de gérer un danger était tout simplement de le supprimer. Quiconque ne comprenait pas ça n’avait aucun droit de lui adresser la parole impunément.
La jeune femme n’avait jamais oublié son objectif premier qui était de comprendre ce qui était arrivé à son ancêtre, pas même qu’elle n’avait changé d’attitude par rapport à ces gadgets des années 2000… Mais à présent qu’elle avait vu de quoi était capable l’une de ces personnes, elle était convaincu qu’elle approchait du but. Pourquoi ce qu’elle avait vécu ne pourrait pas être similaire à ce qui s’était produit pour elle ? Pourquoi un evolve ne pourrait pas justifier les situations injustifiables ? Elle irait jusqu’au bout des choses, elle trouverait les causes de cette histoire et elle guérirait le monde de cette plaie !


la chose derrière l'écran


pseudo : Paysan ? Tortue ninja ? Esclave ? Je ne les compte plus depuis que je suis arrivé.
âge : 22 Ans tout mouillé !
comment t'as atterri ici ? Je n’ai pas vraiment atterri, je décolle à peine !
critiques/remarques/déclaration d'amour/suggestions/cookies : J’aime ce fofo, j’aime ses membres, j’aime le chocolat, j’aime la confiture, j’aime le…/PAN/

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Lun 9 Juin - 20:41

Citation :
Judy, depuis qu’elle était toute jeune, n’avait jamais su garder sa langue dans sa bouche

Ce passage m'a fait rire, je m'attendais à lire "poche" et ... non xD Belle fiche sinon ! Le perso est intéressant et l'histoire originale et agréable à lire. J'aime bien les dialogues au début de chaque passage *^* Mais j'ai quand même une petite question, elle est spécialisée en quoi dans la science ? Parce que l'étude des evolves, c'est large ~

Enfin, c'est plus ma curiosité qu'autre chose. Je te valide donc pour que tu rejoignes les rangs des Jud'   
Revenir en haut Aller en bas
 

Judy Thyde - La science doit réagir... (fini ~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
c h r o n i c l e s :: Poste de Contrôle :: Registre :: Admis-